AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les bains (et oui, enfin*...)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Kroq dar
Paladin de Scorvegass
Paladin de Scorvegass
avatar

Nombre de messages : 734
Age : 27
Classe : Chevalier
Alignement : Bon et loyal(Gentil quoi ^.^)
Xp - niveau : Po:27178 Xp:8343 ,niv:4
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Mer 31 Mai 2006 - 15:09

HQ(hors quete)

c'est vrai qu'on ne c'est pas rencontrer encore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Impact
Aubergiste louche
Aubergiste louche
avatar

Nombre de messages : 922
Age : 27
Classe : Disciple de la magie
Alignement : Loyal/Mauvais
Xp - niveau : Lvl 3 : 2845 xp
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Lun 17 Juil 2006 - 0:12

Le vieux nain entra, fit un signe de la main pour saluer un des employés qui le surveillait; celui-ci lui indiqua les vestiaires. Cinq minutes plus tard, le nain avait ôté ses vêtements et marchait vers les bains, la serviette sur l'épaule. La chaleur émanait de l'eau très proche, on entendait des legers bruissements, la vapeur arrivait même jusqu'a l'entrée. Tout cet agréable spectacle tenta le nain qui aujourd'hui s'était bien décidé à prendre un bain non pas par plaisir. Il fut lui même étonné des fantaisies qu'il commandat au maître des lieux qui les notait sur un papier en aquiescant d'un signe de tête. Bulles, remous, parfum de rose fraîche et vapeur !!!!!!! Il attendit et fut surpris qu'il ne tenait plus en place a l'idée de se tremper dans l'eau brûlante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clients
PnJ client
PnJ client
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Lun 17 Juil 2006 - 8:42

(J'fais Meujeuh par la même occas ^^ ah vi, et se sont des bains publics, des thermes quoi ^^)

Une fois tous les composants ajoutés à l'eau, Impact plongeat. Il se rendit vite compte, que malgrès l'heure matinale, il n'était pas seul dans l'eau.
Un homme, au visage émacié, les traits tirés par la fatigue, sourit au nain à l'autre bout de la pièce.
"Eh bien... je n'aurai jamais cru vivre assez vieux pour voir un nain prendre un bain. Et (si j'en crois la multiplication des bulles depuis quelques minutes) avec du savon qui plus est.
Mais ne faites pas cette tête, je vous taquine, installez vous plutôt et profitez de l'eau et de la chaleur."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Impact
Aubergiste louche
Aubergiste louche
avatar

Nombre de messages : 922
Age : 27
Classe : Disciple de la magie
Alignement : Loyal/Mauvais
Xp - niveau : Lvl 3 : 2845 xp
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Lun 17 Juil 2006 - 11:29

Hola vielle homme ! que fais tu dans les bains de si bonne heure ? je pensait être seul ! Mais il est vrai que tout le monde prefère surement l'eau bouillante des bains au froid matinal ...

En fin de matiné Impact sortit des bains, le maître des lieux n'était pas la pour lui faire payer les services optionels commandés. Il griffona sur un bout de papier " La vapeur et le parfum de rose sont compris dans les services payants ! Merci de me faire parvenir la somme a payer à mon auberge " puis repartit ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziramel
Chaman renégat
Chaman renégat
avatar

Nombre de messages : 1919
Classe : Magister
Alignement : Chaotique-Neutre
Xp - niveau : lvl 6 (exp: 19 635)
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Sam 22 Juil 2006 - 2:04

Enfin Ziramel parvenait aux bains. Ses bains chéris, qui auraient presque pu insufflé de la chaleur dans les veines et le coeur de la créature étrange qu'il était...presque.

S'avancant nonchalammant vers l'eau bouillante, non sans une fâtigue croissante, il jeta avec désinvolture vêtements, bijoux, et bâton à l'un de ses serviteurs, pour ensuite s'enfoncer avec lourdeur dans le flôt à la chaleur écrasante...La chaleur...douce métaphore pour la température infernale qui conspuait la moitié des visiteurs du bâtiment...Quoiqu'il en soit, la brume étouffante et la moiteur infernale qui reignaient en maître ici soulagaient les rhumatismes du saurien. Il lui était d'ailleurs étrange que si jeune (mais combien de lune s'étaient déjà écoulées?), ses membres le fassent souffrir de la sorte.


**Sûrement le froid qui règne là dehors...**

A ces pensées, et maudissant son ignorance encore une fois, Ziramel s'enfonca lentement dans les vagues immaculées, dégringuolant dans les profondeur alors qu'il sombrait calmement dans les abysses du sommeil. Ce n'est qu'après de longues heures qu'il quitta ces lieux si agréables au demeurant, marchant presque sur Lirelianne qui rincait le sol de l'entrée avec détermination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lancelot
Citoyen(ne)
avatar

Nombre de messages : 541
Age : 24
Classe : Assassin
Alignement : Chaotique-bon
Xp - niveau : Xp : 3780 Niveau : 3 Or : 1038po et un saphir
Date d'inscription : 09/08/2006

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Dim 17 Sep 2006 - 20:10

Lancelot arriva,courrant vers la piscine.Bonjour à tousssssssaïe!Le bijoutier venait de glisser et s'était pris le sol en plein figure,après avoir repris connaissance il se releva et s'auta dans un bain,[i]il tourna la tête vers quelqu'un et lui glissa à l'oreille.Dites,c'est moi ou il n'y a jamais de femme dans ces bain????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin
Milicien alchimiste
Milicien alchimiste
avatar

Nombre de messages : 87
Classe : disciple de l'ombre
Alignement : neutre mauvais
Xp - niveau : Lvl2 (1005xp) /3910Po
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Lun 5 Fév 2007 - 21:47

S'avancant lentement vers le bâtiment, le jeune garçon marqua un temps d'arrêt à proximité de la porte. Des deux côtés de l'entrée, se tenaient deux statues de pierre à l'allure de gargouille. Selon les rumeurs, il s'agissait là de représentations réalistes du propriétaire et fondateur de ces bains. Scrutant les crocs apparents, les écailles ciselées et le corps massif et inhumain franchement repoussant de cet être encore inconnu, son sourire s'accentua, marqué par la nostalgie d'une époque déjà lointaine. Le temps où il errait dans un désert de sable sans fin, accompagné d'enfants de son âge dont il avait lui-même sauvé certains était déjà loin à présent.
Que de souvenirs...
Que de regrets...
Il n'avait jamais pu oublier.

Avancant dans le bâtiment en savourant les volutes d'eau chaude et de vapeur dont les volutes l'enveloppèrent, il se pencha sur les rebords de l'eau, observant son reflet aussi flou que son esprit se dessiner dans l'eau parfumée. Il était venu ici pour se changer les idées, et voilà qu'au contraire, il se perdait plus encore, confronté à son image. Qui était-il devenu? Il ne voulait même pas franchement avoir de réponse...Il était préférable de ne pas s'inquiéter des choix qu'ils devraient opérer dans un avenir proche, mais il ne pouvait s'en empêcher. Il était Sin. Né dans le péché et perpétuant le cycle mélancolique et macabre du malheur peu importe ses intentions. Son passé avait marqué son avenir. Dès à présent, il ne reconnaissait déjà plus celui dont le regard flouté apparaissait dans l'eau sombre et profonde.


Le garçon se déshabilla très simplement sur les bords du bassin, songeant à son ancienne habitude de laver son corps à la rivière cristaline la plus proche. Vêtu du plus simple apparat, il s'enfonca lentement dans les flots, laissant là ses habits sans autre cérémonie.

La chaleur des flots parfumés de saveurs naturelles et envoutantes l'envahit lentement. Noyé par les flots délicats qui le recouvraient tel un manteau en dissimulant son corps à la surface, ses yeux se fermèrent naturellement, tandis qu'il coulait vers le fond. Attiré par les profondeurs de l'eau brûlante, ce furent davantage ses souvenirs dont les brûlûres se firent douloureuses. Combien de filles et de femmes avait-il rencontré...Et combien de fois s'était-il promis qu'il devrait rester seul, à présent et pour toujours?
Sin heurtait tôt ou tard tout ce qu'il aimait. Il était venu à croire que c'était dans l'ordre des choses. Et pourtant, que dire de son désir profond? De ce qu'il désirait jusqu'aux tréffonds de son âme? De ce pour quoi il aurait damné la terre entière?
L'amour, encore et toujours, hantait son coeur comme un douloureux rappel de ce qu'il ne pouvait obtenir.
Ses frères et soeurs de fortune étaient morts autour de lui. Ses parents étaient morts. Sa famille entière était morte, et il s'était retrouvé, à chaque fois, encore et encore, seul.
Accepter de rendre plus qu'une caresse à une femme signifiait plus qu'une promesse de bonheur éternel. Cela signifiait la mort, telle qu'elle l'avait toujours poursuivi dans son sillon, ravageant ses proches sur son passage.
Non...Aimer franchement était hors de question...Car blesser ceux qu'il aimait avait toujours été trop dur à encaisser. Son coeur renfermait des blessures qui ne se refermeraient jamais. Et il n'était pas question de laisser la chance à de nouvelles de se créer...Quitte à vivre dans le malheur et l'hypocrisie jusqu'à la fin de ses jours?
Le jeune garçon était perdu. Que faire? Que dire? Que penser?
Au fond de eaux troubles de sa pensée, il ne trouvait pas de jugement capable de le sauver lui et ses êtres chers. Comme il n'avait jamais su les protéger, année après année.
Qu'était devenue Hélène, dont la présence rassurante contre son corps ennivrait son esprit du parfum du désir? Elle qui frissonnait, timide et triste, entre ses bras, comme l'enfant qu'elle était restée malgré les années...Elle qui fût la première qu'il prit nue dans ses bras...jusqu'à ce que la mort les sépare. Elle avec qui il se noyait entre champs de fleurs et Ruisseau. Elle qu'il fût le premier à cueillir.

Endormi par la chaleur douceureuse des flots chaleureux, Sin sombrait dans l'inconscience, le coeur meurtri par ses souvenirs dont il ne pesait déjà plus l'importance, ravivant toujours ses souffrances en se les remémorant. Dans les méandres du sommeil, alors qu'il laissait s'échappait le peu d'air qui emplissait encore sa poitrine, il songea aux visages qui s'étaient succédé, après son aventure enchanteresse aux côtés d'Hélène. Combien d'histoires merveilleuses n'avait-il pas dû faire mourrir, se tuant un peu plus à chacune d'elles?
Aujourd'hui, il se serait volontiers laisser mourrir, choir pour l'éternité contre la surface brûlante et mate du fond du bassin. Comme en apesanteur. Comme déjà dans l'au delà. Tout était impalpable mais bien réel, l'enveloppant dans un cocon liquide semblable à un autre univers. Loin de l'étreinte glacée de la mort et de la neige glacante, il se laissait agoniser, goûtant à la seule chaleur qu'il pouvait s'autoriser, loin de celle des autres êtres humains, ou d'un coeur dont il était d'ors et déjà dépossédé. Peut-être qu'il valait mieux se laisser enfin dormir pour toujours dans cet endroit étrange et plein de regrets et de rancoeur dissimulée sous un tapis d'auto-destruction...Se faire souffrir pour protéger ses semblables...Cela allait-il seulement marcher?


...Cela en valait-il seulement la peine? Et s'il se trompait? Et s'il pouvait enfin vivre en être humain, en s'autorisant à éprouver quelque chose d'autre que de l'indifférence?
...Et s'il pouvait enfin dire: "Je t'aime"?!

Ouvrant soudain les yeux au fond de l'eau obscure et bouillante, comme pris d'un sursaut, ou plutôt ramené d'entre les morts, il bondit hors de la surface de l'eau, remplissant ses poumons d'une inspiration paniquée. Encore essouflé et étrangement glacé, il respira lentement en fixant la surface liquide dans laquelle il baignait encore jusqu'au torse. Les gouttes d'eau ruisselaient sur son visage, sa nuque et ses cheveux, gouttant dans son reflet, le brouillant jusqu'à le faire disparaître de la surface. Comme un mauvais rêve ou un cauchemar s'efface à notre réveil.
Soufflant avec difficulté, il ferma à nouveau un instant ses yeux dans un long et profond soupir.
Il n'était plus question de douter. l n'était plus question de se meurtrir inutilement, mais de profiter du moment présent. Tous ses soucis se libéraient dans un souffle pesant.
Une nouvelle vie commencait. Une vie ou il accepterait les choses comme elles viennent.
Une vie ou l'on ne se torturerait pas avec un passé trop pesant et douloureux.
Une vie tournée vers l'avenir.
Car c'est la seule chose qui nous attend et que l'on peut encore changer.

Après s'être rhabillé et être sorti des bains, Sin observa le ciel, son corps encore emprunt de la chaleur de l'eau. Regardant le ciel d'un regard otpimiste, il songea au futur.
Aujourd'hui et pour la première fois, il se sentait étrangement...libre.

"Aujourd'hui et pour la première fois...je suis vivant."

_________________
J'aime le contact des autres. J'aime me savoir proche d'eux. C'est pourquoi je ne saurais montrer une autre expression qu'un sourire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nim
Admin barbu - Maître de l'arène
Admin barbu - Maître de l'arène
avatar

Nombre de messages : 2636
Age : 26
Classe : Gladiateur
Alignement : Chaotique-Neutre
Xp - niveau : 34 910xp, lvl8, 160 000po
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Lun 5 Fév 2007 - 22:01

Super !

+100xp Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrea
Serviteur de Guismort
Serviteur de Guismort
avatar

Nombre de messages : 247
Classe : Paladin vampire
Alignement : loyal/mauvais
Xp - niveau : niv3/ 3775xp
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Dim 6 Mai 2007 - 2:39

[color:2662=#000000:2662]
Le soleil descendait lentement, partiellement recouvert de nuage devenu doré sous la lumière de l'aurore. Sous ce fugace coucher de soleil déambulait Tyrea qui cherchait un endroit où se reposer après un long périple, puis il se retrouva face à un bâtiment des plus étrange, en effet il semblait désert, et des portes s'échappait une longue et régulière brume. Il se pencha et tendit la main, il sentait la chaleur réchauffer ses mains. ' étrange, cette ville ne compte presque plus aucun bâtiment et il y aurait des bains,ce lieu est décidément des plus surprenant' .Il se redressa lentement et commença à pousser les portes lorsqu'il aperçut du coin de l'oeil deux statues sur les bord, en temps normal il n'y aurait guère prêté attention mais sa curiosité le poussa à reculer pour observer les deux représentations légèrement recouvertes de neige, Tyrea tendit une main grelottante vers l'une des deux statues, balayant la neige cristalline, quand il eu finit il observa un court moment les sculptures. Elles représentait toute les deux Ziramel, un de ces étrange homme lézard, sous cette vision, ses yeux se figèrent sur le visage reptilien de la créature. Bien que ce n'était pas le premier de ces être qu'il rencontrait, sa révulsion était complète car pour lui, cette race ne valait pas mieux que les gobelins ou les orques. Soudain le un frisson parcourut son dos, lui rappelant que le jour avait fait place à une nuit étoilé, et c'est avec contrecoeur qu'il entra dans l'édifice.

En peu de temps le froid laissa place à une douce brume qui venait le réchauffé lentement, telle une délicate caresse. S'avançant au milieu des vapeurs d'un pas mélancolique, son esprit était confus et son corps étrangement détendu. Était-ce les vapeurs, ou autre chose? Déambulant dans les couloirs, il attrapa difficilement l'une des serviette qui traînait puis s'approcha du bain, il retira ses habit d'un blanc presque divin, désormais recouvert d'une simple serviette. Il avança lentement dans l'eau chaude, descendant quelques marche au milieux des flots huileux avant de s'asseoir lentement, laissant le liquide le submerger, doucement il se sentait revivre, nettoyé de ses actes et de la poussière du long périple qu'il avait entreprit pour se rendre en ces lieux. Et ce fut aussi la première fois qu'il exposa son pendentif à nu, une magnifique émeraude attaché par une délicate chaîne d'or, d'une main tremblante il pris l'antique et magnifique collier, et se rappela une époque lointaine, passé, mais irrémédiablement ancré dans sa mémoire, relevant la tête, un air triste parcourait désormais son visage, son regard perdu dans le passé, tout devenait fantomatique autour de lui et un visage revint lentement dans son esprit....'Maria'






Tyrea sombra dans ses songes aux milieu du doux brouillard dissipé à travers la salle, Tyrea se retrouva dans la ferme de son enfance lorsqu'il devenait un homme, il travaillait dur dans les champs et avait développé une grande habileté avec une faucille, qualité indispensable dans sa famille. Néanmoins il vivait heureux et les seigneurs étaient bon et sage, créant une harmonie et une paix entre les royaumes. Ce fut une journée d'été magnifique qu'il rencontra l'amour. Il se promenait dans le boit illuminé au milieux des odeurs sauvages et celle des arbres, il avançait le long du ruisseau. Ce fut à la sortie des bois qu'il l'aperçu, elle était là, en haut de la colline, le visage camouflé par son le soleil, lui donnant un air angélique, ses cheveux flottaient sous la douce brise du matin, elle portait une longue robe blanche, telle un magnifique fantôme parcourant la terre, tyrea s'approcha d'un pas lent, le regard fixé sur elle, la bouche encore grande ouverte. Lorsqu'il arriva prêt d'elle il pu distinguer son radieux visage plein de vie, et ses magnifique yeux couleurs d'émeraude. Elle lui lança un regard bienveillant et curieux, et Tyrea baissa les yeux, son visage était devenu rouge, il se croyait ridicule mais cela fit rire la jeune fille puis d'un grand et tendre sourire elle lui parla avec la voie d'un ange:

Bonjour, je suis Maria, je viens juste d'arriver avec mes parents.Pendant quelques instants il resta figé avant de répondre en renvoyant le sourire qu'elle lui avait lancé, essayant de se rendre plus crédule.

Moi c'est Tyrea, j'habite ici avec ma famille depuis longtemps, si tu veux je peux te faire visité... Il restèrent ainsi pendant quelques seconde, le temps semblait s'être suspendu.

D'accord. Dit-elle d'un ton faible, un peu gêné.
C'est ainsi qu'il rencontra la belle Maria, il passèrent la journée au milieu des champ de blé doré, sous le soleil, puis il allèrent au village, Puis Tyrea l'emmena dans son lieu de prédilection, il s'agissait d'une petite parcelle de terre sur laquelle il y avait un grand cerisier fleuri, au bord d'une petite cascade, relié par quelques rocher, cette petite île était entouré d'une eau pure et translucide malgré les remous créés par la cascade sur la quel quelques pétales rose tombaient lentement, et recouvrant son pied d'un parterre de fleur. Maria semblait émerveillé par le splendide spectacle qui se déroulait devant eux. Et depuis cette, elle retournait avec Tyrea à cette endroit, tout les jours, il avaient de nouvelles discussions passionné et leur amitié évoluait au fil du temps en un amour réciproque.





Ce fut un jour d'hivers que tout changea, Tyrea allait chercher Maria, comme tout les matins depuis plusieurs semaines, le paysage avait bien changer depuis les beaux jours d'été, le ciel était devenu gris et la végétation était recourte d'un épais manteau blanc. Ses pas s'enfonçait fortement au milieu de la neige, laissant de profonde empreintes, de loin il pus voir de la fumé s'échapper d'une maison, mais ce n'était pas du à une cheminée, les quantité était bien trop élevé et trop noir. Le coeur de Tyrea fit un bond, son sang circula de plus en plus vite dans ses veines, ils courait chez Maria, et lorsqu'il arriva devant il ne vit qu'un avant goût de l'enfer, la maison brûlait, des voûtes de noires s'élevait vers les nuages, autour la neige avait fondu et la terre était recouverte de cendre, on pouvais entendre le bois crépiter en s'enflammant. Devant le logement, les parent de Maria pleuraient.


Que c'était il passer? Cria-t-il en signe d'interrogation




Quelqu'un est entré et tous ce qu'il touchait s'enflammait. Sanglota le père de Maria.



Tyrea bondit dans la maison enflammé, évitant les dangers de l'incandescent brasier, il monta les marches avec difficulté car la fumée le rendait presque aveugle, la chaleur lui brûlait légèrement la peau, et les marches carbonisé menaçaient de s'effondrer. En haut, il défonça d'un coup de pied la porte de la chambre de Maria, un sombre individu encapuchonné se tenait en face d'elle, l'étranger tourna la tête laissant apparaître deux yeux noires et des cornes voûtés sur son front recouvert d'une peau rouge. Tyrea savait que ce n'était pas humain, en tout cas plus maintenant. L'étranger sauta par la fenêtre qui se trouvait à l'autre côté de la pièce d'un seul bond pour atterrir à proximité du bois dans lequel il s'évanouie. Tyrea se précipita sur Maria, sa respiration était vive et son corps était parcouru de profond sillons, telle un labyrinthe irrégulier. Il l'enveloppa dans ce qu'il restait des draps et essaya de ressortir de cette enfer. Ses pas était lourd et il s'effondra à de nombreuses reprises mais ne lâcha jamais Maria, et lorsqu'il arriva devant la porte il sauta à l'extérieur sur la couche de neige glacé. Son corps le faisait souffrir mais il n'en avait plus conscience, il la regardait droits dans les yeux, voyant sa vie s'épuiser, faiblir à chaque instant, et elle lui sourit comme à leur première rencontre, comme cadeau d'adieu. On pu alors entendre les cris de lamentions de Tyrea dans tout le village avant de s'effondrer.



Quand il se réveilla, il avait atrocement mal, son corps avait brûlé à plusieurs endroit et ses cheveux avait du être rasé pour évité une brûlure trop importante. Dans son lit il repensa à ce sourire, ce dernier sourire, pourquoi lui avait-elle sourit alors qu'elle souffrait et que la mort l'emportait? Depuis ce jour ù il maudit son impuissance, Tyrea jura de se venger et de pourchasser ces bêtes maléfique partout où il en rencontrerai, telle fut le serment qu'il prononça sur la tombe de sa bien aimé.

Soudain Tyrea revint à la réalité, il venait de se rapeller quel était son but, et pourquoi en était il arrivé là. Et c'est avec le regard résolu qu'il reparti dans le froid de la nuit au milieu de Néolias
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Urzak
Chevalier Errant
Chevalier Errant
avatar

Nombre de messages : 4461
Age : 26
Classe : Dompteur
Alignement : Chaotique Bon
Xp - niveau : Lvl 8 33 670 Pex / 50.000 Ecus
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Mer 23 Mai 2007 - 14:23

+100Xp ... et puis +25Xp a cause du retard ... Very Happy désolé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
merbelth
Artiste - dessinatrice
Artiste - dessinatrice
avatar

Nombre de messages : 99
Alignement : chaotique bon
Xp - niveau : 885 xp 5 po
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Mar 5 Aoû 2008 - 16:54

merbelth se rendit au bain, sans preter aucune attention a son nouvel environnement, l'espris bien trop embrumé pour pensez a ce qui l'entourais généralement.
sans contact humain merbelth n'étais pas sensible au monde qui l'entourais, qui semblais éternellement froid et figé


aprés avoir payé son bain, et récupérer les effects nécessaire la jeune roublarde ne se fit pas prier pour plonger, comme il lui aurais été bon de pouvoir faire peaux neuve ,se tremper dans l'eau parfumée pour se défaire de la sueur de la route, se tremper dans cette même eau pour oublier.

il aurais été aisé d'en finir mille fois, mais mille fois son bras lui avais fais défaul.
si elle n'avais pas la force d'en finir, et qu'elle continuais obstinément a se trainer de ville en ville, merbelth découvrais chaque jours sa résolution a vivre grandie, grandie par une plaie au fond de son être, une vengeance...vengeance que des milliers d'homme et de femme souffraie a neolias, vengeance qui animais toutes les populations, souffrance qui se répandais froide en leurs sein.

souffrance peine, force, rire sans joie, chagrin, voila ce qu'était le peuple de neolias, gelé ,a sourire et rire sans chaleur auprés d'un feux, serrer chaque jours de nouvelles mains pour se rappeler a la vie.

écorché ils l'étaient tous, au fond le savaient t'ils?......merbelth n'en avais qu'as moitié conscience,l'eau tiéde inondant le sang de ses plaie passée, l'hémoragie de ses souvenirs bloquée un instant, un instant seulement, une halte ....une repos de l'ame, non, cela même, n'existerais jamais.

tant que la mort surgies du neant ne serais pas trouvée, tant que le sang de joshuéa ne serais pas lavé, ce sang rouge dans la neige, sang de l'enfant tant aimé, sang de son sang, perdu.

rien ne pourrais jamais lui rendre la paix, elle ne serais plus qu'une ombre parmis les ombres ici.

mais au fond, une ombre...peut poursuivre une ombre.

il suffisais dans ce lieux de paix, de fermer les yeux un instant, aussi bref soit il....un seul moment,pour entendre leurs cris, le bois chaud de la roulotte sous ses doigts, la chute, et ce cris atroce, de l'enfant qui t'appel, ton incapacité a sortir de la roulotte , renversée sur le flanc, tu ne pouvais rien faire.

les hurlement dans la nuit, les bougies éteinte, et la respiration forte bestiale, l'odeur putride de ces être tu la sent encore, le sang chaud qui coule de ton front, le coin de la table de la roulotte tu as du t'y cogné.

le fer, le sang, ton sang,...sang qui depis le drame tu ne perd plus, jeune si jeune et si viellie a la fois, perdre ton fils et ton compagnons, ton corp ne l'oublie pas, et tu ne saigne plus, ton corp refuse la vie.....tu la refuse aussi a ta façon...mais tu te traine, meurtrie, tu vis.

ils sont mort et tu vis.......le sang chaud coule de ton frond et le gout du fer, l'odeur de la mort, les henissement des cheveaux.

cette scéne dans le noir de ta roulotte tu la vécue mille fois, mais il te suffis de fermer les yeux, pour avoir pour toujours en toi le gout du fer, et la mort dans la sang.

tu aimerais crié, tu aimerais ,mais ça ne les raménerais pas.

les soldats qui t'on ouvert la roulotte le matin, leurs mine grave,et ce sang dans la neige, tout ce sang;les cheveux bouclé blond de joshuéa engluer de caillot de sang, son sang, ton sang.

son pére le peut que les créatures en on laissée, tu n'as pas put concevoir que ce fut lui, quelques heure avant, sa peaux était encore tienne chaude ,rassurante....

ton espris se laisse porté par la chaleur de cette eau, et a ton coeur défendant tu sent encore ton corp se tendre de désirs pour ton amant disparu,le frisson de désirs te tue aussi surement que leurs mort, car tu es mortes avec eux ce soir la, et le désirs n'est qu'illusoire,car il n'y répondra plus, il ne reste que le vide.joshuéa ne viendras plus pleurer pour que tu lui découpe une pomme ,et son pére ne serra plus jamais le feux en toi.


merbelth réouvre les yeux des larme silencieuse s'écoulant le long de ses joues,elle souris pourtant ; l'inconnu y verras des larmes de joie.


Dernière édition par merbelth le Mer 6 Aoû 2008 - 21:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nim
Admin barbu - Maître de l'arène
Admin barbu - Maître de l'arène
avatar

Nombre de messages : 2636
Age : 26
Classe : Gladiateur
Alignement : Chaotique-Neutre
Xp - niveau : 34 910xp, lvl8, 160 000po
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Mer 6 Aoû 2008 - 4:43

Longtemps maintenant, longtemps que les entrainements duré et Nim savait qu'il faisait sûrement endurer le plus grand des calvaires a ses gladiateurs et élèves. Il en souriait, c'était leurs choix, étaient t'ils tous assez sadique ? Car le nain le savait, la nouvelle c'était rependu comme un fétu de paille dans Neolias, ses mesures drastiques et son autorité avait repoussé la plus pars des prétendants aux postes, mais pourtant, beaucoup d'homme et de femme solide avaient quand même décider de se soumettre a la loi de l'arène. Dernièrement le nain avait eu un problème avec la bête des glaces, elles avaient blesser un geôlier nain en essayant de rompre sa cage. Nim était persuadé qu'un jour elle s'échapperait et essayerait de se venger, c'était une des raisons qui le poussait a garder sa hache constamment sur lui, ce jour la il devait être prêt. Le fléau de Kuzdon, bien qu'elle avait emporté un honorable nain avec elle, cette salamandre était devenu la mascotte de l'arène et elle faisait perdurer les légendes sur son existence. Personne ne l'avait jamais vraiment vue sauf les nains, quand ils étaient arrivé a Neolias, le chariot la transportant était voilé, et aucun jeune gladiateur n'avait l'autorisation de passer la porte de sa cage. Nim attendait, il attendait le moment ou il pourrait dévoiler sa prise aux yeux de tous.

En attendant, le nain avait eu d'autre projet, il c'était coupé les cheveux a l'aide d'une lame de rasoir en silex, les longs cheveux étaient un handicap pendant un combat et les entrainements, de plus ils demandaient un entretient constant et le nain n'avait plus le temps pour sa. Il avait aussi raccourci sa barbe, qui était devenu bientôt assez longue pour qu'il marche dessus, la cernant d'un anneau en bronze et en fer pour lui ajouter une touche naine. Il avait aussi décider de prendre un bain, son corps transpiré malgré la neige et rien de mieux que les thermes réouvertes. Bien que dans ces lieux c'était déroulé des actes qu'il préférait oublier, il aimait l'eau et cet instant de détente comme nul autre. Après s'être dévêtu de ses habilles d'entrainement, il avait garder un pagne spécialement conçut pour le bain, qui était d'ailleurs des bains mixte. Son esprit était apaisé, il oublia même un instant la rancune qui coulait perpétuellement dans ses veines. C'était d'un reposant a l'extrême pour le nain qui n'avait pas connu de repos depuis maintenant bien longtemps. Il n'avait pas demandé de bain spécial, juste un bain chaud et odorant. Le nain plongea lentement dans l'eau, tout ses muscles se détendirent d'un coup, lui extirpant un soupir de soulagement, il ne nagea pas mais s'assit sur un banc en pierre immergé. Non loin, une jeune femme semblait sourire de joie. Nim écarta ses bras mélangeant ainsi le contact froid de la pierre extérieur a la chaleur du bain, il dit a l'intention de la jeune femme d'un ton joyeux.


Est ce le plaisir d'un bain chaud qui vous fait pleurer, ou la vue d'un nain dans celui ci ?



[Han, j'avais pas vu que tu avais quitter les bains, si tu veux continuer le Rp no prob, sinon j'éditerais ou je continuerais seul =) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
merbelth
Artiste - dessinatrice
Artiste - dessinatrice
avatar

Nombre de messages : 99
Alignement : chaotique bon
Xp - niveau : 885 xp 5 po
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Mer 6 Aoû 2008 - 21:18

merbelth, qui s'appretais a quitter le bains, s'y replongea, amusée par la question du nain, elle repousse ses lourd cheveux derriére elle ,imitant le nain en profitant du froid de la pierre en contraste a la chaleur du bain

des larmes......du sang, voila qui est bien douloureux,......mais que diable fait ce nain dans le bain des femmes.......il n'as pas lair méchant, et manifeste une courtoisie agréable par ce temp

-".il est bien vrais, que le bain me soulage, j'avais besoin de repos, je repensais a une vielle histoire, rien de bien sérieux, vous pouvez le voir".


merbelth souris amicalement au nain

-"et vous, j'imagine cherchez également a vous relaxé en ce lieux, il est agréable de traverser une ville aussi bien achalandée, peut importe l'établissement ou l'on cherche un peut de chaleur, on y roise une foule de gens, toute race confondue, je dois dire que cette diversité est agréable quand elle fonctionne"

[color=violet] -"....il me semble aussi que la diversité n'as pas de limite, je me pensais dans un bain pour femme; je vois qu'ici les hommes se baigne avec les femmes"


*merbelth a un éclat de rire franc*

-"..auriez vous l'amabilité de me passer ma serviette de bain,cela ne vous prendras que peut de temp, et il me semble, vous avez prit la peine de vous vétir en fonction de cette, mixité aquatique"
*merbelth est tres amusée*

-"...un peut de paix et de chaleur ici, souvent être seul, nous mêne sur des sentiers de notres esprit que nous essayons de remettre de coté......vous arriver a pic d'une certaine maniére, mon espris dérivais quelques peut vers des peines peut agréable a revivre, vous êtes dans cette ville depuis longtemp?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nim
Admin barbu - Maître de l'arène
Admin barbu - Maître de l'arène
avatar

Nombre de messages : 2636
Age : 26
Classe : Gladiateur
Alignement : Chaotique-Neutre
Xp - niveau : 34 910xp, lvl8, 160 000po
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Jeu 7 Aoû 2008 - 1:57

Nim acquis d'un signe de tête avec un sourire nouveau dans sa barbe, c'était l'ambiance du lieu sûrement. C'était une jeune femme bien étrange mais non doué de parole et le nain apprécié cela, quasiment deux lunes a entrainer des hommes l'avait coupés du reste du monde. Elle avait aussi le rire facile un rire bien différent de ce qu'il avait entendu, cela aussi c'était agréable.
Le nain non conforme a la politesse sortit d'un geste rapide du bain, ses muscles se resserrant sous le minime effort lui donnant cette silhouette massive. Il sentit les gouttes lui coulé sur le torse, longeant ses nombreuse cicatrice comme des crevasses géantes dans lequel s'écoulerait le torrent d'une pluie massive. Tant de marque de ses nombreux combats et guerres qui lui avait permit de rester en vie autant de temps.
Il saisit la serviette et la tendit d'une main lente vers la jeune femme, baissant la tête, bien conscient que le principe de bain commun ne l'avait peut être pas effleurer sur le moment, c'était un nouveau visage pour lui, il pouvait comprendre.


Voila pour vous

Conclut-il en baissant légèrement la tête le temps qu'elle s'entoure du drap de bain. Il replongea en suite de suite dans le bain chaud, l'impression de chaleur s'accentuant un peu plus du fait qu'il était sortit un court instant. Nim comprenait mal la signification de ses phrases, sûrement des souvenirs tortueux de l'après cataclysme, il était maintenant la depuis la fondation de Neolias et encore ses anciens démons le poursuivaient des nuits sombres ou la lune était voilé.
A sa question, son cœur se resserra. Il se sentit d'un coup plus vieux qu'il ne l'était, mais il répondit avec aisance.


Hum, voila une question a laquelle il y a longtemps que je nais pas été confronté. Il montra les murs de pierres des bains et continua. Voyez vous, j'ai vu ces bains sortir de terre, j'ai vue cette ville sortir de terre, donc par déduction oui, il y a bien longtemps que j'habite Neolias, ou que Neolias m'habite, voyez cela comme vous le souhaitez.
Il sourit, voyant le visage de la jeune femme amusé, bien que surement, elle ne souriait pas sur sa, mais il continua se plaçant le poing sur le cœur il continua.

Je suis Nim de Karak Erkund, en langage des hommes, l'en dessous, enchanté de vous rencontrer. Si je ne me trompe, vous êtes une jeune arrivante non ?


Dernière édition par Nim le Jeu 7 Aoû 2008 - 13:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
merbelth
Artiste - dessinatrice
Artiste - dessinatrice
avatar

Nombre de messages : 99
Alignement : chaotique bon
Xp - niveau : 885 xp 5 po
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Jeu 7 Aoû 2008 - 10:44

merbelth fais un clin d'oeil amusé a nim, s'entourant de la serviette

-"...je m'excuse, pour vous déranger ,vous avez effectivement lair d'avoir bien besoin de vous déténdre, je ne vous ferais plus vous relevez!!!"

la roublarde s'assied sur le bord du bassin écoutant avec attention le nain;elle ne prend pas la peine de masquer qu'elle étudie les diverse cicatrice du nain avec attention

-"....et bien nim.....nim d'en dessou......vous êtes alors bien enraciné a neolias, et cette ville doit faire partie de vous autant que vous faites partie d'elle, le lieux que l'on aime et habite , est investis de nous, n'ets ce pas, et sans notres présence il n'est que pierre, je suis heureuse de vous rencontrer nim l'en dessou, nim de Karak Erkund,je suis merbelth, je n'ai pas d'autre nom, je n'ai pas nomplu de lieux que j'habite et qui m'habite, je vais donc de ville en ville vivre de la vie des autres,....."

merbelth souris a nim avec gentillesse

" je vous doit donc un certain respect vous êtes un ancien.....pour être aussi agé et usé que la pierre........"

merbelth appuie son regard sur les cicatrice du nain

-" vous avez de nombreuse blessure nim, mais il serais je suppose déplacé de ma part de vous demander pourquoi......en ce lieux, de mixitude en tout genre, ou j'ai déja jetté un voile d'embarras"


la roublarde eclate de rire,la situation l'amusant beaucoup,merbelth ayant toujours apprécier les race différente des humain, mais ayan rarement eu l'occasion de discutter, la voila arrivée a neolias qua sans arret des être de toute race échange quelques parole, et dans un lieux a présent qui ne manque pas de l'amusé, voila qui change les idées.

-"....je ne vous forcerais pas a me conter des histoires qui vous péze, nous avons tous nos histoires et nos expérience, bien que comparé a la montagne neolias a laquelle je me permet de vous apparenté, je ne suis qu'un petit bout de bois porté par le courant, j'ai pour ma part mon lot de catastrophe, mais .....je n'en doute pas insignifiantes a coté des votres ,apparement vous êtes un hommes d'arme, mais les nains, il nous faut l'admettre se déplace rarement sans arme...."

merbelth souris chaleureusement montrant au nain qu'il n'y a null raillerie sur les nains, et leurs habitude la dedans.

la vie n'as pas lair douce pour cet homme, je n'aurais pas même du le faire se levé pour cette serviette, il semble epuisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nim
Admin barbu - Maître de l'arène
Admin barbu - Maître de l'arène
avatar

Nombre de messages : 2636
Age : 26
Classe : Gladiateur
Alignement : Chaotique-Neutre
Xp - niveau : 34 910xp, lvl8, 160 000po
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Jeu 7 Aoû 2008 - 14:32

Nim rit d'un rire caverneux, elle avait bien raison, jamais il ne sortait sans arme, c'était une habitude farouche qui lui collait a la peau depuis qu'il c'était réveiller dans la neige a demi en vie il y a maintenant trois années ce cela. Il repensa a sa hache qui était posé a coté de ses vêtements dans les vestiaires. Le nain sourit dans sa barbe argenté, la détente lui ferait presque oublié le froid en dehors, et Nim devait l'avoué, un peu de compagnie de tant en tant n'était en aucun cas regrettable au contraire.
Il trouvait cette jeune femme étrange, mais comme beaucoup elle avait sûrement souffert pendant le cataclysme et sûrement même après, c'était commun a chaque survivant, il ne souhaitait donc pas s'attarder sur sa venue, quelques temps auparavant il n'aurait pas aimé non plus que l'ont lui commémore le destin des nains de l'en dessous. Il dit simplement.


Heureux de vous connaitre merbelth.


Nim écouta avec un sourire en coin les remarques de la jeune femme. Parler de ses blessures de guerre et de ces cicatrices était généralement la seul chose sur quoi un homme pouvait se vanter. Nim n'échappait pas a la règle il était fier de les arborés même si cela devait continuellement lui rappeler la souffrance et les morts tombés au combat.

A vrai dire, les cicatrices de du passé sont autant de trophée douloureux qui nous aide a devenir plus fort et dans se monde a survivre. J'ai affronté maint danger avec les membres les plus fort de Neolias, j'ai combattu aux cotés du Roi et aux cotés du chef des armées, j'ai moi même était chef de la naval de Neolias pendant un temps, mais la paperasse et les longues réunions sur la gestion du budget me rendez hagard et je serais devenu fou et sénile a rester dans cette situation.

Nim rit a nouveau a gorge déployé, c'était un souvenir bien amusant et il se sentait beaucoup plus libre maintenant qu'il n'avait plus de charges a supporter. Le jour ou il avait quitté ses fonctions, il avait été aussi détendue qu'il l'était maintenant, mais ne voulant en aucun cas refoulé ses ancêtres, il avait gardé son bateau qu'il gardait dans l'arène, le Dammaz Grunthi restait encore et a jamais sa plus belle œuvre.

Je m'occupe maintenant de l'arène de Neolias, continua t'il. Entrainer des hommes pour qu'il se batte pour la gloire, voila mon métier, il n'est peut être pas aussi lucratif mais, comme vous l'avez dit, je suis et je resterais un homme d'arme, nous avons toujours du mal a nous débarrasser d'une habitude, mais cela le devient encore plus quand c'est votre propre nature...
Le nain se tût un moment, il venait d'avouer au fond qu'il était né pour se servir d'une arme, il avait bien peur d'avoir effrayé en un certain point la jeune femme, devait t'il maintenant passer pour le vieux nain guerrier qui n'aura de repos qu'une fois mort au combat la hache a la main ? Non, il n'était pas que cela, il aimait aussi les plaisirs simple de la vie dure de Garkam, ces bains en faisait partit mais comment prouver cela maintenant. Après encore un seconde de silence qui lui parut longue comme une éternité il continua avec un sourire joyeux.

Je dois sûrement être a vos yeux un vieux rustre maintenant, mais si l'envie et le temps vous parait long, accepteriez vous un jour de m'accompagner dans l'arène ? Ne vous inquiétez pas, je n'est pas l'intention de vous transformez en gladiateur, mais c'est un lieux unique de Neolias et son entré est fermer au grand publique tant qu'il n'y a pas de grande représentation, et quoi de mieux qu'un peu de visite lorsque les gradins sont vide.

Nim passa une main dans ses cheveux court, il avait proposer cette invitation pour espérer faire oublier l'impression collante qu'il c'était lui même donné, celui d'un nain sans cœur avec peu de réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarius
Gladiateur
Gladiateur
avatar

Nombre de messages : 981
Age : 27
Classe : Spadassin
Alignement : Chaotique Neutre
Xp - niveau : niv 3/ 5125 xp
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Jeu 7 Aoû 2008 - 14:50

Après avoir travaillé dure au chantier Sarius avait décidé de prendre un bain, il trouvait bain reposant et après une dûr journée c'était se qu'il y avait de mieu.

Il se dirigea donc vers les bains. Depuis quelque semaine son physique avait changé, maintenant il portait une barbe naissante ainsi que des habit noir ainsi que comme à son habitude il portait également son tabard de gladiateur. Car même si il s'occupé du chantier il n'avait pas pour autant oublié sa vocation de gladiateur, chaque jour il y passé plusieurs heures pour faire resortir l'angouasse que lui procuré le chantier.

Il arriva enfin aux bains, il salua les quelques personnes présente à l'accueil, il prit une serviette de bain, alla dans les vestiaire pour se changer.

Ensuite il se dirigea vers la salle des bains, il cherchaot une salle vide pour être plus tranquille, les salles n'étaient pas nombreuse et en arrivant à la dernier, dans laquel il se résigna à entrer, il vit une femme et un homme ou plutôt un nain. Il reconnut Nim le maître l'arène, il écouta se qu'ils se disaient pour éviter de la déranger au cas où se serait intime, puis voyant qu'ils parlaient de l'arène il se désida à entrer.

"Excusez moi, mais il n'y avait aucune salle de libre j'espere que je ne vous dérange pas. Bonjour Maître Nim."

Il s'avança dans la salle où la vapeur caché un peu la visibilité de Sarius.

_________________
Ma fiche de perso: ICI


cliquez ici, svp!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
merbelth
Artiste - dessinatrice
Artiste - dessinatrice
avatar

Nombre de messages : 99
Alignement : chaotique bon
Xp - niveau : 885 xp 5 po
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Jeu 7 Aoû 2008 - 15:04

merbelth écoute le récit du nain un surcil levé tres attentive,il était évident qu'un homme avais toujours bon de parler de ses cicatrice passée plutot que de ses peine, la cicatrice pouvant s'allié a une gloire ancienne, les peines étant un domaine bien privé .

merbelth se redn compte d'une gëne minim chez le nain quand il se compare a une machine de guerre.

-"...bien entendu, qui se déplace sans armes a notres époque...?....pour ma part je dort avec mes lames a portée de main, fou celui qui vit en confiance,même a neolias."

merbelth souris au nain

-"..vous êtes le maitre de l'aréne?....."

merbelth écarte le bras soulignant son apparence peut guerriére effectivement

-"..ma fois, ce serais avec joie que j'assisterais a un de vos cours, mais il nous est évident a tout deux que vous ne me ferez pas gladiateur!!, je e suis pas guerriére de profession, mais artiste, ce qui n'empéche pas que quelques bonne leçon de défense, et de combat sont pour ainsi dire indispensable a chacun de nous,j'accepte votres offre avec plaisirs."

*merbelth a un sourir amusé a nouveaux scrutant les blessures de l'homme

-"...gratte papier.....pour la marine de neolias, effectivement, vous n'avez pas la tête de l'emplois, vous avez du y être foutrement a l'étroit!!....je suis heureuse d'apprendre que vous avez sut remettre de l'ordre dans votre vie,et l'adapté a vos besoin véritable, il n'ets bon pour aucun de nous de faire semblant."

merbelth salue nim récupérant ses affaires

-"..et bien......peut être poursuivrons cette conversation plus tard,je suis a l'auberge du loup hurlant étant arrivée ils y quelques heures a peine, peut être un pillier comme vous sauras me renseigner un lieux ou quelques artistes seraient demandé.....nim, ne prennez pas cet air inquiet, ou....quoi que ce soit, je ne suis pas facilement ...apeurée, troublée, ou embarrassée....."


un jeune gladiateur semble t'il entre dans le bain, merbelth reconnais le grand gaillard qu'elle a bousculer a l'auberge plus tot, cette intrusion une fois de plusdans un lieux de passage la perturbe quelques peut, sa serviette semblant trop petite d'un coup a ses yeux, ne devrais t'elle donc croisé ce soldat que dans des entrées et sortie de porte???


-"....un de vos éléves?"

mertbelth regarde nim, a nouveaux amusée ,

-" vous avez probablement mille choses a vous dire.........ma fois, je vais vous écouter encore un peut"

merbelth rit légérement allant se rassoir au bord du bassin pied dans l'eau

-"faites attention ....elfe?.....la marche!!!!avec cette buée....."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nim
Admin barbu - Maître de l'arène
Admin barbu - Maître de l'arène
avatar

Nombre de messages : 2636
Age : 26
Classe : Gladiateur
Alignement : Chaotique-Neutre
Xp - niveau : 34 910xp, lvl8, 160 000po
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Jeu 7 Aoû 2008 - 15:30

Nim fut instantanément soulagé, mais un peu gênait aussi, son malaise apparent n'avait pas été dure a discerner et si il n'avait était rassuré il s'en aurait voulu juste pour sa. Nim était un nain tourmenté dans certaine situation, et s'en était une. Le nain se releva du bain quand la jeune femme en sortit, il s'assit sur le bord en pierre froide et la regarda lentement partir.

Hum, la caserne demande souvent des artistes, que sa soit pour se fondre dans la masse ou établir des contacts, sinon allait voir dans les ruelles de nombreux artistes en tout genre y trainent et ils pourront sûrement mieux vous renseigner sur moi que la demande d'art en ces temps.

En effet Nim, bien que non sensible a l'art n'était pas un grand connaisseur de ce milieux, pour lui le mot art rimé avec forge et joaillerie naine, il était d'ailleurs un bon représentant de ces professions. Son métier d'armurier forgeron lui coulait encore dans les veines et il lui serait facile de reprendre en main une forge aussi grande soit t'elle, les nains avides de retourner a leurs descendance n'était pas rare.
Le nain lui aussi s'apprêta a partir quand un visage familier fit irruption, Sarius, un de ces gladiateurs, avec lui revenait la jeune femme, se faire des connaissances était primordiale en se moment, il comprenait bien son retour mais son regard changea, ses traits se durcirent, il avait lui un élève maintenant, il ne pouvait plus montrer de faiblesse, mais son sourire ne quitta pas ses lèvres.


Bonjour Sarius, il y a bien longtemps que tu n'es pas aller t'entrainer, aux dernières nouvelles je ne paye pas un gladiateur pour qu'il profite de la chaleur de Neolias


Ajouta t'il ironiquement mais toujours sur un ton joyeux. A l'adresse de merbelth il répondit.

Oui en effet, c'est un de mes élèves, qui est un peu absent en se moment entre les murs de l'arène...Mais je ne peux lui en vouloir, j'en suis moi même absent en se moment aussi.

Il replongea lentement dans l'eau, sa tête émergeant ainsi que ses bras qui le retenait de couler. Un effort physique dans la détente, rien de mieux pour le nain. Il se retourna lentement vers le semi elfe.

Alors, que deviens tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
merbelth
Artiste - dessinatrice
Artiste - dessinatrice
avatar

Nombre de messages : 99
Alignement : chaotique bon
Xp - niveau : 885 xp 5 po
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Jeu 7 Aoû 2008 - 15:36

merbelth ne souhaite aucunement gêner le maitre et l'éléve, voyan le nain changer d'attitude,elle se reléve pour quitter le bain ,avec une moue amusée, vus le ton autoritaire soudain du nain , son apparente "timidité disparue avec ce statut supérieur

-"..et bien, je vais vous laisser pour de bon, je ne tient pas a interférer dans vos affaires, au plaisirs de vous revoirs nim d'en dessou"

les éléves de nim ne doivent pas avoir la vie facile, et ce grand dadet as lair de le mettre d'humeur métallique


merbelth quitte le bain,riant discretement, ne prenant pas la peine de saluer l'homme d'entre les portes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarius
Gladiateur
Gladiateur
avatar

Nombre de messages : 981
Age : 27
Classe : Spadassin
Alignement : Chaotique Neutre
Xp - niveau : niv 3/ 5125 xp
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Jeu 7 Aoû 2008 - 15:41

Soulageairt de ne pas dérangé, Sarius allat s'asoir dans le bain. Le maître l'arène lui dit:

"Bonjour Sarius, il y a bien longtemps que tu n'es pas aller t'entrainer, aux dernières nouvelles je ne paye pas un gladiateur pour qu'il profite de la chaleur de Neolias"

Alors qu'il allait répondre avcec l'éfficasité du venin le vieu nain ajouta à l'attention de la jeune femme:

"Oui en effet, c'est un de mes élèves, qui est un peu absent en se moment entre les murs de l'arène...Mais je ne peux lui en vouloir, j'en suis moi même absent en se moment aussi."

Sarius ravala sa colère passagerent et afficha un sourire. Sarius commença à s'étirer pour faire craquer ses articulations un peu engourdit sous l'effort.

La jeune femme partie définitivement des bains en disant à Nim:

-"..et bien, je vais vous laisser pour de bon, je ne tient pas a interférer dans vos affaires, au plaisirs de vous revoirs Nim d'en dessou"

Après la sorti de la jeune femme Nim dit à Sarius:

"Alors, que deviens tu ?"

Sarius répondit avec un légé mystere dans la voix.

"Et bien en se moment je suis sur un projet important qui me prend beaucoup de temps."

Il ajouta précipitament:

"Mais cela ne m'empeche pas de m'entrainer tout les jours, même si je ne vais pas suvent à l'arène j'y passe au moins une fois par semaine, mais généralement je m'entraine dans la forêt. L'autre jour encore quand je suis allé à l'arène et combattut un autre gladiateur du nom de Brisevent."

_________________
Ma fiche de perso: ICI


cliquez ici, svp!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nim
Admin barbu - Maître de l'arène
Admin barbu - Maître de l'arène
avatar

Nombre de messages : 2636
Age : 26
Classe : Gladiateur
Alignement : Chaotique-Neutre
Xp - niveau : 34 910xp, lvl8, 160 000po
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Jeu 7 Aoû 2008 - 22:13

Hum, oui, brisevent, un bon gladiateur, un peut trop prompt a la colère et a l'emportement, sa lui cause souvent des tours...

Nim s'imaginait encore donner la leçon du siècle a se colosse alors qu'il avait essayer de le frapper dans le dos car il avait été vaincu. Il en avait eu pour un mois de guérison. Mais l'homme qu'il était maintenant avait sûrement bien appris, même si ont ne change pas ses habitudes, sa le nain en était la preuve.
Il sortit du bain et saisit une serviette en lin pour s'essuyer le visage. Il regarda Sarius de son air habituel, un regard éloquent et perçant.


Pour ton projet, je n'y vois aucun incovénient, bien que je ne sache pas ce que c'est. Mais n'oublie pas, tu portes se tabard grâce a ton savoir faire, ton entrainement même passager doit se faire dans les murs de l'arène, ne me fait pas regretter d'avoir dépenser mon temps a vous entrainez toi et Jareth, qui lui aussi est absent...Fougueux élèves.

Conclut le nain avec une note joyeuse. Il ne dit mot et adressa un signe de tête en guise de salut, l'instant d'après il avait quitter la salle et les bains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarius
Gladiateur
Gladiateur
avatar

Nombre de messages : 981
Age : 27
Classe : Spadassin
Alignement : Chaotique Neutre
Xp - niveau : niv 3/ 5125 xp
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Jeu 7 Aoû 2008 - 22:47

Le nain répondit à Sarius:

"Hum, oui, brisevent, un bon gladiateur, un peut trop prompt a la colère et a l'emportement, sa lui cause souvent des tours..."

Ainsi donc Brisevent avait été entrainer à l'humilité. A cette pensé Sarius afficha un sourire satisfaisant tout en étant content d'avoir battut le colosse.
Le nain ajouta:

"Pour ton projet, je n'y vois aucun incovénient, bien que je ne sache pas ce que c'est. Mais n'oublie pas, tu portes se tabard grâce a ton savoir faire, ton entrainement même passager doit se faire dans les murs de l'arène, ne me fait pas regretter d'avoir dépenser mon temps a vous entrainez toi et Jareth, qui lui aussi est absent...Fougueux élèves."

Sur ce le nain partit laissant Sarius seul.
Il resta environ une demi-heure dans les bains seul. Pendant ces trente minutes il réfléchissa à se qu'était devenut sa vie et qu'elle était ses priorité dans la vie, d'abord il y avait le temps et l'ordre des Cultistes. Mais pour pouvoir bien comander l'ordre il avait besoin d'entrainement et quel meilleur entrainement que l'entrainement fournie par Nim à l'arène. C'était décidé il continuerait d'aller à l'arène et il y irait aussi de fois plus cas l'accoutumé.

Il sorti des bains près pour un nouvel entrainement intensif.

_________________
Ma fiche de perso: ICI


cliquez ici, svp!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gnimsh
Ensorceleur
Ensorceleur
avatar

Nombre de messages : 1453
Age : 213
Classe : Sorcier
Alignement : Neutre Mauvais
Xp - niveau : 16.540Xp Lvl6 /// 12 000 Ecus
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Jeu 7 Aoû 2008 - 23:43

Melbeth 160 Xp
Nim 160 Xp
Sarius 75 Xp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://garkam.actifforum.com/viewtopic.forum?p=29352#29352
Urzak
Chevalier Errant
Chevalier Errant
avatar

Nombre de messages : 4461
Age : 26
Classe : Dompteur
Alignement : Chaotique Bon
Xp - niveau : Lvl 8 33 670 Pex / 50.000 Ecus
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   Mer 3 Sep 2008 - 17:19

Urzak était resté toute la journée avec Echo. Après une longue après midi au bar, Urzak, même s'il marchait encore droit, avait lui même avoué a Echo que cela faisait longtemps qu'il n'avait pas bu ainsi. Boire un coup avec un ami était sans doute une des meilleurs choses de la vie. Après l'avoir quitté a la Sortie de la Taverne, il décida de ce rendre aux bains. Il y été souvent allé Jadis, bien que 2 de ses fois étaient pour lui mémorable. La première, a l'ouverture de ceux-ci, ou il avait passé un bon moment, avec nombre de ses anciens amis. la seconde, moins plaisante, mais pas pour autant mauvaise, était avec Mininus. Celui ci avait décidé de demander au rôdeur d'être son Témoin, lors de son mariage. Sa femme fut d'ailleurs tuée quelque s moins plus tard, mais il n'en savait rien. Repensant a ses souvenirs heureux, le chemin de l'auberge aux bains sembla passé très rapidement.

Il pénétra enfin dans l'établissement. Etrangement, il s'attendait a voir Ziramel apparaître a n'importe quel bout de couloir ... Ziramel, la personne qui avait fait construire ce lieu, maintenant recherchée par la Milice. Même s'il était loin de l'apprécier, la toute dernière rencontre qu'il avait eu avec lui faisait qu'il ne le Haissait pas. Aussi étrange que cela puisse paraitre.

***Aaaaah, ça fait du bien***


Le guerrier venait de se plonger, a moitié nu, dans l'eau chaude du bain. le guerrier ferma les yeux et se détendit, écoutant le bruit de l'eau.

[Reservé Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les bains (et oui, enfin*...)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les bains (et oui, enfin*...)
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Attenhoven les bains (de boues)
» Salle de Bains & Chiottes !
» Qui veux rp avec moi ? Je ne mord pas (enfin pas toujours)
» Toi & Moi enfin réunis... [Pv Sweet Fire ?] [{fini}
» Enfin je t'ai trouvé ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Garkam, Forum Rpg :: Neolias :: Neolias - Le Quartier Ouest :: Les Bains-
Sauter vers: