AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Valadion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valadion
Survivant(e)
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Valadion   Dim 30 Nov 2008 - 22:10

Like a Star @ heaven Le Nom et prénom Elodar, Valadion
Like a Star @ heaven L'age 24 ans
Like a Star @ heaven La Race Humain
Like a Star @ heaven Le Métier Soldat ( Rôdeur )
Like a Star @ heaven La Classe Rôdeur
Like a Star @ heaven L'Expérience et le Niveau 170 points d'expérience / niveau 1
Like a Star @ heaven L'Alignement Loyal Bon
Like a Star @ heaven La description Comme tout les humains, Valadion est grand. Il n'est pas très musclé, mais n'est pas chétif non plus. Disons qu'il se situe dans la moyenne. Il paraîtra certes fortement développés en comparaison à un elfe, mais on le prendrait pour un être faible chez les nains ou les demi-orques. Il à de longs cheveux couleurs sable, et un le teint légèrement coloré des régions du Nord. Il a un visage franc et jovial, ses yeux sont d’un vert d’émeraude...

De plus, Valadion à un caractère particulier : il est fougueu, audacieu, ingénieu, courageu... Un terrible mélange dans les combats ! Il est peut être un peu idéaliste, se laissant rarement abattre, même dans les pires situations, préférant croire, parfois niaisement, que rien n’est perdu, qu’un espoir subsiste toujours. Cet idéalisme, couplé à une grande volonté et une détermination de fer, font de lui un personnage fort et qui ne renonce définitivement à atteindre son but que dans des cas extrêmes. Loyal, il a un grand sens de l’honneur et de la discipline. S’il est parfois impulsif, il sait respecter les règles et ses supérieurs, et pour cela, ceux-ci ont également tendance à le respecter...

Like a Star @ heaven L'Historique Valadion naquit un jour d’hiver dans la province du Dummerland, une contrée du royaume d’Everald, un royaume humain. Son père était un conseiller du souverain. Il marchait à l’aide d’une canne. Sa mère, quand à elle, était une érudit... Lors des fêtes données à Minas Eldorhn, une fois par an, ses parents et lui même quittaient la campagne où ils résidaient pour aller dans la capitale, afin d’assister à la fête. Là bas, dans les rues de la Cité d’Argent, des décorations avaient fleuri partout : sur les colonnes, aux portes et aux fenêtres des maisons. Tous arboraient la tête d’aigle argenté, le symbole de l’Everald. Tous également se pressèrent aux abordes de l’avenue principale de la cité pour admirer l’armée de l’Everald. Là, on pouvait voir les Gardes de la Citadelle, portant le casque orné des deux ailes d’Elfanur, l’Aigle Protecteur de la Cité, équipés de leur bouclier et de leur lance. Suivaient les Chevaliers et les Guerriers de l’Everald, portant le blason de la ville sur leur cuirasse et sur leur bouclier d’acier. Puis vinrent les archers et les arbalétriers, l’une des plus puissantes forces de l’Everald. Et enfin, c’était le tour de la plus puissante et la plus prestigieuse force de combat de l’Everald. Monté bien droit sur leurs chevaux, portant une longue cape grise sur leurs armures, l’arc long d’un côté et l’épée de l’autre, l’air fier, la tête d’aigle brillant à leur cou et à leur bras, c’était la force d’Élite de l’Everald. Ils étaient capable de parcourir une longue distance, d’abattre des ennemis de loin grâce à leur traits, ou de renverser le cour d’une bataille grâce à leur épée. On les appelait les Rôdeurs de l’Everald. Grandement impressionnés par cette force d’élite, le respect qu’on leur offrait et pourtant l’humilité qu’ils affichaient, Valadion se retourna un jour vers son père, avec un regard brillant de mille feu :
« Papa ! Un jour, je serai comme eux ! » Et les deux parents se regardèrent avec un sourire, chacun posant une main sur l’épaule de leur précieu enfant.

Quelques jours plus tard, le père de Valadion entraîna celui-ci dans la forêt. Après une petite marche, il révéla à son fils qu’avant de devenir conseiller, il faisait lui même parti de ses guerriers d’élite, les Rôdeurs de l’Everald. Le jeune enfant regard alors son père avec émerveillement. Son infirmité venait de la blessure subit sur un champ de bataille. Dés lors, l’enfant prit très au sérieux les enseignements de son père, qui lui apprenait le combat, comment pister un adversaire, comment monter à cheval... Toutes les choses qu’il lui avait été donné d’apprendre lors de sa carrière militaire. Sa mère n’était pas en reste : elle abreuvait finement son fils du savoir qui pourrait lui sauver la vie lors d’une bataille : l’esprit d’analyse afin de trouver une faille, un plan... L’esprit d’observation pour ne pas manquer un élément crucial, la connaissance des créatures qui emplissaient la terre... Grâce à leurs enseignements, dés sa majorité acquise, Valadion s’engagea dans l’armée de l’Everald. Grâce à son courage et son habilité au combat, il fut rapidement intégré au corps des Rôdeurs. Désormais, ces parents le regardaient avec un œil plein d’émotion et de fierté, lorsqu’il défilait sur Dyna, sa fidèle jument. Un jour, alors que les Rôdeurs effectuaient une mission de base, ils tombèrent dans une embuscade, tendues par le Orques. Ceux-ci avaient réussi à séparer le commandant du groupe, et pendant qu’une poignée d’Orque harassait les Rôdeurs, les autres se battaient contre le Commandant. N’écoutant alors que son cœur, Valadion mit à profit son audace et son ingéniosité. Il attacha une corde elfique, fine et légère mais solide comme le mithril, à une flèche, et tira dans l’arbre. La corde put ainsi s’enrouler autour d’une branche. Protégé par ses amis, le jeune homme se hissa dans les branches, et de la, sous le couvert du feuillage, il utilisa son arc pour abattre les ennemis qui harassaient le commandant et les autres Rôdeurs. Lorsqu’il vit qu’un autre Rôdeur s’était mis à grimper le long de la corde, il se laissa tomer à terre, et sortant son épée, il se lança au combat, défendant le commandant avec une fougue et une rage renouvelée à chacune des blessures que les Orques parvenaient à lui infliger. Après un long et épuisant combat, les Rôdeurs parvinrent à mettre en déroute les Orques. Une fois de retour à Minas Eldorhn, le Commandant, impressionné, fit donner une fête sublime en l’honneur des Rôdeurs. A la suite d’une somptueuse cérémonie, Valadion fut nommé Capitaine de l’Everald. Il devint alors l’un des plus jeune Capitaine de l’Histoire du Royaume...

Un jour, on reçut le message d’une des cités voisine de Minas Eldorhn. Les Orques allaient l’assiéger, et il demandait une aide de toute urgence. L’armée de l’Everald fut alors levée pour aider leurs amis. Avant son départ, ce fut son père qui attacha au cou de Valadion la tête d’aigle. Puis le jeune Capitaine serra fort ses parents contre son coeur, avant de mener ses hommes à la bataille. Ils arrivèrent à la citadelle à la tombée de la nuit, peu avant les Orques. Ils prirent place sur les remparts, aux côtés des autres hommes, pour défendre la ville. Puis arrivèrent les Orques. La bataille éclata, et fit rage. De nombreux guerrier tombèrent. Mais soudain, une explosion éclata au Sud, venant de la proche contrée d’Aelias, voisine de l’Everald. Puis une vague de lumière jaillit et ce fut le chaos...

Lorsqu’il se réveilla, Valadion se retrouva avec une arche de plusieurs tonnes juste au dessus du visage. Quelques centimètres de plus, et jamais le Capitaine ne se serait réveillé. Il s’extirpa, pour découvrir une cité en ruine, sous une épaisse couche de neige. Parmi les corps de ceux tombé dans la bataille, on trouvait également ceux des guerriers mort de froid ou étouffés par la neige. Beaucoup étaient tombés, qu’ils soient Orques ou Humains. Seul une poignée d’hommes étaient encore vivants. Les rassemblants, Valadion fit donner le départ pour Minas Eldorhn. Mais lorsqu’ils arrivèrent, la cité étaient déserte. Après un cour conciliabule, on se décida à partir pour le Sud, en direction d’Aelias. Leur errance dura presque 3 ans, pendant lesquels il ne rencontrèrent que peu de gens, des petits villages de réfugiés qui se formaient pour essayer de survivre. Un jour, le Capitaine de l’Everald fut séparés des autres par une tempête de neige. Marchant seul, son cheval et lui même blessé et harassé, son arc elfique brisé, son épée de Capitaine émoussée, le jeune homme est persuadé que la fin est proche. Mais c’est alors qu’il discerne au loin les formes d’une ville. Il presse alors son cheval, pour l’atteindre...

Caractéristiques

Force 6 (+1) = 7
Agilité 5 = 5
Intelligence 3 = 3
Éloquence 6 = 6
Esprit 5 (-1) = 4

Précision 50 % ( +1% )=51 %
Absorption 10
Points de Vie 71
Spoiler:
 


Dernière édition par Valadion le Dim 28 Déc 2008 - 13:51, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valadion
Survivant(e)
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Valadion   Dim 30 Nov 2008 - 22:36

Inventaire & Compétences


INVENTAIRE
Bourse 1.200 po ( salaire : 700 po )
Armes
Like a Star @ heaven Arc long - Solidité 3 - 0.6 kg - F+1d6 - 70 m
Like a Star @ heaven Épée courte - Solidité 4 - 0.8 kg - F + 1d6

Armures
Like a Star @ heaven Plastron en cuir renforcé - Solidité 5 - Abs 4,5
Like a Star @ heaven Casque en cuir renforcé - Solidité 5 - Abs 2,5
Like a Star @ heaven Épaulières en cuir renforcé - Solidité 5 - Abs 1
Like a Star @ heaven Brassards en cuir - Solidité 5 - Abs 1
Like a Star @ heaven Cuissardes en cuir - Solidité 5 - Abs 1

Équipement divers

COMPÉTENCES
Like a Star @ heaven Maîtrise des Arcs ( niveau 1 )
Spoiler:
 

Like a Star @ heaven Maîtrise des épées à une main ( niveau 1)

Like a Star @ heaven Tir du corbeau
Spoiler:
 

Like a Star @ heaven Compétences de Rôdeur
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Valadion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Garkam, Forum Rpg :: Neolias :: Neolias - Général :: Les Quartiers Résidentiels-
Sauter vers: