AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Voyage

Aller en bas 
AuteurMessage
Tyrea
Serviteur de Guismort
Serviteur de Guismort
avatar

Nombre de messages : 247
Classe : Paladin vampire
Alignement : loyal/mauvais
Xp - niveau : niv3/ 3775xp
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Voyage   Mar 28 Oct 2008 - 2:14

Et oui, même après le bug de l'an 2000(8) l'aventure continue^^

Au zénith, Tyrea et Merbelth quittèrent la ville de Néolias. Ses gens, son agitation, la civilisation. Derrière eux, une rue principale grouillait d'activité, tous remplissant leur tache. « Pauvre vermine. » Les habitants vivaient plus ou moins en paix, se souciant peu du sort du monde. Encore pâle, enfin plus qu'à l'accoutumé à cause de son rêve, Merbelth était pleine d'interrogation. Elle tenta d'établir le contact avec le vampire, sans succès. Tyrea était d'humeur maussade, ne désirant qu'une seule chose, faire souffir afin d'exorciser sa propre souffrance.
Il comencèrent leur périple. Devant eux, de vaste étendue blanche, une plaine blanche puis une autre plaine blanche. C'en était rageant. Tyrea marchait d'un pas léger, son corps vidé par la mort ne s'enfonçait presque pas dans la poudre blanche. Derrière lui, merbelth tentait de suivre. Sa démarche gauchère la fesait s'enfocer toujours plus profondément dans la neige, la fesant lacher quelques jurons de temps en temps.
Enmitouflé dans sa cape, le vampire tentait de se protéger tant bien que mal de son ennemi invincible: le soleil. Ces rayons frappaient de manière hazardeuse, traversant la fine couche blanchâtre qui flottait au gré des vents, disparaissant aussitôt.
Doté de peu de patience, Merbelth retenta d'établir le dialogue avec Tyrea. Le tauinant plus qu'autre chose. Mais même sur le domaine de la parole, la roublarde perdait.

Ils longeaient le fleuve, montant toujours vers le Nord, vers leur prochaine destination: la foret de Qualinost. Tyrea, forcer de baisser la tête, regardait l'eau se faufiler entre la glace avec fureur, trouvant inévitablement son chemin. Il aurait tat aimer savoir où aller avec autant de conviction, au lieu d'errer dans les ténèbres pour l'éternité. Non! Il savait où il allait. Il allait à Ses côtés. Mais ce paradis ne lui serait accessible uniquement s'il devenait plus fort.
Obserdé par sa vision, il ne vut arriver des gobelins en vadrouille. Leur cris grossiers résonnant auc cliquetis de leurs quelques pièces d'armures rouillés. Dans un reflex inné, il dégaina Lucius. Un crépitement sourd émmergea de la lame qui scintillait dans un halo bleuté. Tournant la tête pour enfin apercevoir les grotesques créature, il fut soulager de les voir de l'autre côté de la rivière.
Ceux là croisèrent un regard provocateur. Dans un élan d'intelligence, les gobelins, se sentant offensé, entreprir de traverser.
Tattant la glace qui recouvrait la rivière gelés de leurs armes rouillés, ils avancèrent, hésitant et poussant des gémissement. Ils semblaient se disputer sur la fiabilité de leur entreprise. Mais tous se turent quand celui qui semblait être leur chef frappa un de ses subordonné à l'aide d'une vieille masse d'arme recouverte de rouille.
Courant, glissant et trébuchant sur la glace, leur progression ressemblait d'avantage à des gags fait par des artistes de rues qu'autre choses.

Alors qu'ils se situaient à mis parcourt, le vampire frappa violemment la glace, encore et encore. Soudain, des fissures se creusèrent puis s'élargirent. L'équilibre fut rompu, des blocs de glaces se dispersèrent dans le courant. Les gobelins chutèrent dans les eaux gelés du torrent nouveau né. Ils gesticulaient dans tous les sens. L'un d'eux tenta de s'agripper à un de ces bloc de glace, en vain. En quelques secondes, ils furent engloutis dans les eaux.

A la fin du spectacle, Tyrea ne put s'empecher d'éclater de rire. Se pliant en deux et s'éssouflant à chaques son sortant de sa bouche.

Pauvres petits insects! Hahaha! Vous vouliez me tuer. Vous voilà désormais mort!

A ces mots, Merbelth senta un frisson ui parcourir l'échine. Tant de cruauté, tant de violence. Pourquoi était-il ainsi? Etait-ce simplement un être sadique qui aimait torturer les plus faibles que soit? Où y avait-il autre chose. Seul l'avenir répondrait à sa question.
Une fois le calme rétablit, ils se remirent en route. Après une plaine blanche, une autre plaine blanche. Le temps passait inexorablement, et la nuit tomba sans même qu'il ne s'en rende compte.
Enfin, le vampire pouvait se défaire de sa cape. Sa peau grisate reflétant légèrement la lumière de la lune et des étoiles dans un agréable rayonnement bleuâtre. Des muscles secs parfois couverts de cicatrices parcouraient son corps autrefois vivant. Ses yeux rouges s'étaient adoucit au fur de la marche. Peut être s'était il détendu au contact de son compagnon. Quoiqu'il en soit, son regard n'était plus aussi dur et vint se posé sur la roublarde, un léger sourire s'inscrivant sur ses lèvres.

Dis, tu voudrais bien porter ma cape? Je suppose que tu dois avoir froid. Le ciel est dégagé, le ent fraid. Une autre couverture devrait t'aider à supporter un peu plus le voyage.

Sans un mots, Merbelth accepta. Elle tandis les mains pour recevoir le précieux présent de Tyrea. Au contact de sa peau, ses jouent rougirent timidement. Elle baissa le tête pour éviter un quelconque commentaire du vampire et repris la route.

Merci

Se sentant tout à coup léger, Tyrea exprima sa joie en s'élevant dans les cieux. Fesant des bonds prodogieux, il décollait littérallement du sol, déployant ses ales noires le temps de l'ascension. Contrairement aux autres membres de son espèce, ses ailes étaient faites de plumes noire et non d'une membrane de cuir noir. C'était là l'un des mystère de sa deuxième existence. Cela découlait-il de son ancienne vie vertueuse? Quand il revint au sol, elles se replièrent, laissant quelques plusmes noires se répandre sur la neige. Et ils reprirent la route.
Sans crier garde, Merbelth questionna tyrea sur un sujet pour le moins troublant.

Dis, tu te rappelles de ton ancienne vie? Tu fesait quoi avant?

Il ne savait trop quoi répondre, devait-il s'ouvrire si vite? Non! Cela devait rester secret, aussi longtemps que possible. Et puis, de son passé, seul quelques briques persistaient. Une femme, une guerre, des démons. Que pouvait-il lui dire? Qu'il était amnésique? Cela ne ferait que marquer sa faiblesse mentale. Il ne prit la peine de répondre, laissant la roublarde dans le silence.
Vexé, ils recommencèrent à se disputer, mais une fois de plus, elle perdu à la suite d'une réplique bien placé de Tyrea.

Au bout du chemin, le fleuve se sépara et leur barra la route. Usant de ses capacités athlétiques qui n'étaient plus à démontrer, le vampire sauta au dessus du cours d'eau, attérissant plus loin dans la neige.

Hey! Tu m'entend! Voilà ta première épreuve du feu. Tu doit traverser! Fait atention, la glace est fragile et le courant est fort! Je vais m'allonger un peu en t'attendant! Et fait atention à ma cape!

Tyrea savait qu'il serait difficile pour un humain de réussitr seul. Mais comme il lui avait dit précédemment, il ne s'agissait pas d'une promenade. Aujourd'hui, il allait pouvoir ester sa conviction.
Au début, elle rumina contre le vampire. Finalement, il n'avait pas changé, toujours aussi égocentrique. Puis elle tenata de traverser. Posant un pied effrayé sur la glace, elle hésitait à mettre son poids, de peur que le sol ne se dérobe. Ne pouvant plus reculer,elle s'était promis de devenir plus forte. Elle aussi avait des choses à accomplir. Retrouver l'homme à l'odeur de mort. Dans un élan de courage, ou de folie, elle se lança. Courant sur la glace, celle ci se fissurait petit à petit. Lorsqu'elle la sentit céder, elle se jeta en avant, glissant sur le ventre, se brulant le visage contre le gel.

Encore sous le choc, elle s'avança tremblante vers son compagnon. Celui ci s'était allongé sur le dos, observant le ciel étoilé, parfois dissimulé par de petits nuages. Elle lui tapota l'épaule. S'ouvrant un peu plus à la roublarde, il lui parla.

Dis, tu ne trouve pas que les étoils symbolise le but de notre vie? On les voit, au loin, scintillé avec éclat, et soudain, elles disparaissent, caché par un nuage. En tendant la main, on jurait pouvoir les attrapées, et pourtant.... Bref!

Un peu géné, il préféra clore la discution, portant son regard sur Merbelth. Elle avait le visage recouvert de sueur, effet de la peur, et le côté droit de son visage était devenu rouge au contact du froid. Il se tourna et repris la route, laissant transparaître un sourire au coin de sa bouche.
Enfin, ils aperçurent la cime des arbres de la foret. « Voilà, la première étape du voyage s'achève, une autre commence. » Sans dire un mot il se glissa derrière elle et défit sa cape pour la remettre sur lui.

Nous passerons quelques heures à dormir sous les arbres, puis nous reprendrons la route. Je commence le tour de garde, la nuit tu n'est pas rès utile quand il s'agit d'observer ce qui nous entoure.

Les deux aventuriers pénétrèrent dans le bois. Ès leurs premier pas, tout sembla s'agiter autour d'eux. La vie peuplait cette nature, contrairement à la plupart des lieux qu'il avaitput explorer. Les marais, le bois de blanc feuillage, les plaines, aucun de ces endroits n'était autant animé. Le bruit de divert insecte, le croissement des grenouilles et crapaux résonnaient entre les troncs.
Merbelth et Tyrea n'étaient pas tranquille et c'est sur leur garde qu'il s'endormir d'un oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
merbelth
Artiste - dessinatrice
Artiste - dessinatrice
avatar

Nombre de messages : 99
Alignement : chaotique bon
Xp - niveau : 885 xp 5 po
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Voyage   Sam 1 Nov 2008 - 18:08

Elle s'endormit presque instantanément, la fatigue et le froid avaient raison de sa resistance.
Les rêves furent bref ou vide, si toutefois ils avaient étés.
Elle prit d'ailleurs un certain temp pour se rendre compte qu'elle ne dormais pas, ou plus,la forêt si vivante a leurs entrées, etaient silencieuse a présent.
Un mur de brouillard épais s'étaient élevé sur le sentier qu'ils avaient emprunté quelques heures auparavent,.......la sinistre forêt était sombre et silencieuse.
Le sentier se rétrécissait en s'enfonçant entre les larges troncs,tandis que merbelth jetait un regard nostalgique derriére elle.

Le vampire n'était plus là, probablement entrain de repérer le terrain?
Merbelth jetait un regard d'appréhension sur ce nouveaux bois, tout en arpentant le sentier cherchant veinement des empreinte de tyrea...


-..IL ne laisse pas d'empreinte .....évidement.........VOILA......c'est donc ta seconde épreuve?te retrouver dans ce.......bois?.........................

La piste qu'elle suivait s'enfoncait au coeur de cette forêt obscure,qui plus est la brume se levait à nouveaux,emplissant deja la vallée et l'orée du bois.
-l'inconnu devant moi, et le brouillard dans mon dos qui me frôle de ses doigts glaçé.......j'espére que tu sais ce que tu fais, cet endroit ne m'inspire rien......vraiment....

Elle regardait réguliérement au dessu de sa tête ,de peur que les branches entrelacée ne se referme comme un tombeau, la privant de lumiére a jamais.
Elle étreigni fort ses armes et se tassa sur elle même, persuadée que sa marche vers l'avant était un obstacle de plus,.......l'angoisse se lisait sur son visage, mais son pas était régulier et volontaire!

La forêt semblait effectivement animée de vie une vie impropre a la vie.
Merbelth avait peur d'attiré sur elle l'attention des arbres.
Elle tendait l'oreille aux bruit qui l'entourait, mais il n'y avait rien a entendre,un épais tapis de feuille étouffais le bruit de ses propres pas.
On n'entendait pas d'avantage de chant d'oiseaux, ....ni rien d'autre en fait, sinon le bruit de sa propre respiration dans l'air lourd.

Les cimes des arbres semblait chanter sous les agissements capricieux et inconstant du vent.

La forêt avalait tout ce qui y pénetrait,lumiére, vent,homme,femme...
la roublarde se sentait opressée .


-"....aeryth...................AERYTH?........"

Peut être était il lui même perdu? ou peut être la forêt s'était elle emparée de lui?
merbelth repris sa marche, durant un bon quart d'heure, arrivée devant une sorte de tunnel fait de branche entremélée, et de tronc bien trop proche, elle voulu faire demi tours.

Mais le brouillard derriére elle épis comme un mur, lui ôta cette idée.


-"...Un tunnel végétal sombre devant, un mur de brouillard derriére.........ou m'as tu emenée aeryth.............cet endroit.......est mort.......et vivant..........terrifiant."

Les doigts glacé du brouillard entouraient ses chausses, la poussant déja vers le boyeau sombre des arbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrea
Serviteur de Guismort
Serviteur de Guismort
avatar

Nombre de messages : 247
Classe : Paladin vampire
Alignement : loyal/mauvais
Xp - niveau : niv3/ 3775xp
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Voyage   Sam 22 Nov 2008 - 23:58

Tyrea pasa son tour de garde dans la cimes des arbre, pensant encore et toujours à sa bien aimée. Ses cheveux flamboyant irvoletant dans les air, porté par des vents ardents qui balayaient le plan démoniaque. Se prenant à rêvasser, il jeta un coup d'oeil au sol, vérifiant si l'humaine était encore là.

Et voilà! Je la laisse deux minutes toute seule et elle disparaît. Le pire c'est qu'elle à dut avancer d'elle même... Raaaaaaah! Mais pourquoi je doit me la cltiner?!

Soudain, Tyrea se rappela des mots qu'il avait prononcé avant d'entreprendre le voyage.

Je crois que j'avais dit que je la laisserai crever si elle n'arrivait pas à me suivre, un truc comme ça...

Tentant de s'en aller sereinement en marchant, le vampire s'arrêta net et fit volte face.

Je suis trop bon bordel!

Errant dans la foret, ill recherchait Merbelth, très certaienment perdu et affolé au milieu de ces bois qui n'avaient, il faut le dire, rien de très rassurant. Il s'aventura au plus profond des bois, jusqu'à ce qu'un étrange brouillard apparaisse. Un vent humide s'infiltra dans sa chair mort, fesant frissonner le vampire. Tyrea fut surpris de pouvoir encore ressentir la carresse du vent. N'était-il pas mort? Finalement, pouvait-il encore sentir quelque chose?
Considérant ce souffle d'outre tombe comme un présage de mauvaise augure, il alla se réfugier dans les arbres. Déployant ses ailes, il navait aucun mal à slalommer entre l'épais feuillage qui ornait les imposantes branches des arbres.

C'est là qu'il vit une chose bien qui lui semblait contre nature. Des ronces fomaient un sombre couloir. L'espace d'un instant il se questionna sur la nature de ce qui avait put créer cett muraille. « Attend une minute ce ne serait pas... Et merde, si elle est là dedans sa va pas le faire! »

Hmm, dites, elle est avec vous la jeune femme?

De son flanc, un voie s'éleva. Surpris d'une telle discretion dans un premier temps, il bondit en arrière, dégainant l'une de ses armes. Comment avait-il put sapprocher autant sans qu'il ne le remarque? Il y a encore peu, l'individu se trouvait tout près de lui. Mais si il y avait une autre raison? Tyrea pensa quil était trop concentrer sur la roublarde pour être aussi vigilant qu'à son habitude. D'un ton glacial, il demanda.

Dis, de qu'elle fille tu parle?

Ah? Une humaine, presque totalement recouverte d'une étrange tenue... fait chier j'ai plus de liqueur...

Sans prendre la peine de répondre où de remercier l'étrange personnage, Tyrea fonça dans le labyrinte, tête baisée, arme à la main. Sa vision lui permettait de se repérer grossièrement malgré la brume qui avait envahi le sol. « T'es où pauvre conne?! » Le souffle rapide, il se pressait à explorer les moindres recoins des tunnels.
Enfin, il l'a trouva, une forme indisctincte et svelte se tenait à quelques mètres de lui. Ralentissant, reprenant son souffle, il se rapprocha de la roublarde d'un pas lourd. Attaquant avec toute la vitesse et la sournoiserie des vampire, il lui frapa le haut du crâne avec le poing.

Non mais franchement, tu fais que des conneries toi! Allez bouge toi, on a encore de la route à faire....

Revenant sur ses pas, espérant ne pas croiser le maître des lieux, les deux aventurier ressortir. A peine eurent(il posé un pas à l'xtérieur qu'un grondement leur transperça les oreilles. Réagissant avec célérité, il s'aisit Merbelth et ensemble, s'envolèrent vers les hauteurs. Plus bas, un sanglier d'une taille peu commune s'échappa du flot de ronce pour disparaitre dans la brume.

Héhé, il est pas jolie le peit couple?

« Je l'avais oublier celui la... » Oh ferme là tu veux. Et puis t'es qui dabord?

Xalist, elfe de la cité d'à côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
merbelth
Artiste - dessinatrice
Artiste - dessinatrice
avatar

Nombre de messages : 99
Alignement : chaotique bon
Xp - niveau : 885 xp 5 po
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Voyage   Dim 23 Nov 2008 - 1:17

Un choc violent a la tête, lui arracha un cris de terreur et de surprise...douloureuse.
Merbelth n'avait pas même eu le temp de se retourner contre cet agresseur, qu'un étrange rugissement fît frémir les ronces, les mains puissante du vampire qui lui n'était visiblement pas déconcerté, l'attrapére avec célérité tandis que d'un puissant battement d'ailes, il les fesaient quitter le sol.



Le vent ébouriffait leurs cheveux, tandis qu'elle muette de peur ,d'émerveillement, le dévisageait lui, le temp semblant figé dans cette chute controlée .

Elle se cramponnait a lui car sa vie en dépendait, jamais au grand jamais elle n'avait quitté le sol a ce point, son sang semblait avoir deserté son visage, elle était presque aussi pâle que lui, bien que pour de tout autre motif.



Ses doigts glissait autours des reins du vampire paniquée a l'idée qu'il ne la lache, il en était bien capable.

Comme des fléches arrêtées au vol, ses yeux semblait rivé a lui, plus fort probablement même que ses bras,
Il la portait comme il aurait trainé un sac de pattate, ne lui adressant pas un regard, une évifente note de mépris ,elle le lisait...

Bien incapable d'y remédier ,elle n'était rien de plus..

Un soubresault la surpris et ses mains perdirent prise, la hauteur le mouvement inhabituel, le vertige, l'émotion, ....son indiférence, son mépris plus que tout....

Cette surcharge de sensation, et la calme de ce corp mort contre elle, cette évidente abscence de vie...

Un elfe les avait accosté...de façon étrange....tyrea ne semblait pas apprécier l'intru, elle ne pouvait voir clair dans cette situation, l'accablement s'insinuant dans son esprit avec aussi peut de tact que le brouillard avait insinué le froid dans ses os.


xalist:- Et bien ....vous n'êtes pas trés causant, .....ni le grand....ni la petite...........vous êtes égaré dans un ...endroit....peut comode........voila un curieux endroit pour emené une minette.........a moin que.....ce ne soit ton casse croute....

Ses yeux agrandis elle le fixait toujours lui......et sentait qu'il la relachait, il allait vraiment la laissé tomber,..

xalist:....elle se défend ma fois pas trop, c'est a la mode parait que les jeunette elle aiment les grands gars effrayant......

l'elfe semblait avoir disparu ,quand tyrea sentit son souffle aviné dans le dos

xalist:.....et moi, j'aime les demoiselle.....vivante......leurs...SANg....chaud.......leurs peaux tiéde sous mes mains..........toi.......évidement.....tu ne ressent plus rien...rien.......donne moi la fille.....je te la rendrait plus tard......nous n'en aurons a l'évidence pas la même utilité...

Merbelth sentis tout de même monté en elle une forte pointe d'orgueil, elle n'aimait pas être traitée ainsi....
Avec une certaine vigeur elle se débattit dans les bras de tyréa, ruant des pieds vers l'elfe ,furieuse ,battant de ses poings rageusement, une petite furie


xalist:.....hola hola...c'est que quand elle veux elle réagis.....je pensais que....vous l'aviez hypnotisée.....allez savoir avec ceux de votres......acabit

l'elfe cracha vers le sol regardant le vampire avec une forme de mépris et de haine froide, ses yeux changeant de luer quand il glissait sur la roublarde, il ne nourissait pas les même désirs envers l'un et l'autre, mais ils leurs en voulait a tout deux....sa main droite glissait dansun pan de son ample veste tandis qu'un éclat de maluce lui égayait le regard.


Dernière édition par merbelth le Dim 23 Nov 2008 - 2:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrea
Serviteur de Guismort
Serviteur de Guismort
avatar

Nombre de messages : 247
Classe : Paladin vampire
Alignement : loyal/mauvais
Xp - niveau : niv3/ 3775xp
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Voyage   Dim 23 Nov 2008 - 1:52

Revenant à la charge par un déluge de mots, le mort vivant reconnu rapidement la silhouette adosé au tronc d'un arbre. De longues oreilles en pointes, les yeux clairs, encadré par des mèches noires laissaent entrevoir un elfe. « Géniale, encore un con... » pensa-t-il avec amusement.
Tyrea n'avait abslument pas apprété attention au props de l'elfe et ils le retrouvère les yeux levés vers le ciel, une main venant gratter sa joue blanche.

Hein? Tu disais quoi? La fille? Va te trouver une entraineuse ailleur éspèce d'alcoolo. Quoique... sa te ferait peut être du bien... tu prendra peut être des forme après.

Offensé, le jeune elfe se redressa, srtant l'une de ses lames elfique. « un couteau à saucisson?... »La fine épée était gravé de symboles tandis que sa finesse donnait l'impression de pouvoir être brisé par un enfant. Toujours sur ses gardes, le vampire tandis son imposant hallebarde en direction de l'elfe.

Bah alors fillette, on à peur de se prendre une branlée?

C'est pas ça....

C'est quoi alors!?

On est a dix mètre d'écart....

Et alors?

Je vole pas....

Ha ha ha, c'est l'excuse la plus bidon que l'on m'ai jamais sortit!

Plier en deux, il oublia l'espace d'un instant la roublarde ui tenait entre les bras. En une fraction de seconde, la jeune femme se retrouva laché à plusieurs mètres du sol dans un chute périlleuse. «Oups... » Sans réfléchir, le vampire se jeta pour rattraper Merbelth avant qu'elle n'atteigne le sol. In extremis, il réusit à la rattraper, amortissant la chute d'une roulade avant. Géné d'avoir l'humaine aussi proche de lui aussi souvent, il s'en débarassa d'un mouvement de bras.

Faudrait que tu fasse attention, si t'es bléssé, tu ne vas pas aller loin. Bon tu descend pauvre tâche?!

Sans se faire désirer, Xalist s'élança dans le vide, amortissant sa chute avec une telle aisance que cela semblait impossible à reproduire. L'elfe chargea. Sa lame fauchait le sol derrière lui tandis qu'un cri de haine s'élevait. « Pff, il est complétement torché » Xalist frappa en estoc, facilement esquiver par Tyrea.
Sans comprendre comment, l'elfe vint s'écraser au sol. Le manche de Lucius venait de faucher les jambes du malheureux.

Laisse tomber, t'es trop lent et t'avance pas droit...

Lachant un soupir, le vampire rangea son arme et retourna vers la roublarde.




C'est bon, tu peux marcher? Faut qu'on y aille là....


Dernière édition par Tyrea le Dim 23 Nov 2008 - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
merbelth
Artiste - dessinatrice
Artiste - dessinatrice
avatar

Nombre de messages : 99
Alignement : chaotique bon
Xp - niveau : 885 xp 5 po
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Voyage   Dim 23 Nov 2008 - 2:33

-" je ne suis pas trop lent, et je marche bien plus droit que ton humaine, je t'apprendrais moi........"

Toujours elle le surveillait, pas un son n'était sortit de sa gorge depuis le coup qu'il lui avait porté, pas une plainte, pas un cris de surprise, que ce soit pour l'envol ou la chute, ses yeux eux ne le quittait plus.

Son coeur figé une fraction de seconde dans la chute, et une sensation lourde a l'atterissage ne suffirent pas a lui faire lacher prise du regard.

Elle ne regardait plus même cet elfe, d'ou venait le réel danger? ...

Son analyse constante du vampire lui permis néamoin de voir surgir suite au mépris , une gêne évidente , un embarras, il la repoussait une fois au sol, sans ménagement.

Le rouge lui montant aux joue, stupéfaite ,effrayée, il l'avait bel et bien laissée tombée, mais.....il était revenus la sauver,elle ne le comprenait pas, elle avait peur.
Qu'elle expérience pourait elle en tirer en vérité de cette aventure, les risques encouru n'étaient ils pas trop élevé?
En se relevant la tête lui devin lourde et une vague de chaleeur envahis sa nuque dégoulinant le long de son dos, merbelth porta sa main dans sa nuque découvrant les dents serrée qu'un liquide chaud et poisseux imbibait peut a peut sa capuche.
Elle ramena sa main devant son visage ouvrant de grand yeux devant l'écarlate de song sang, le sang et la neige, toujours..

Une fraction de seconde elle était a nouveaux seule dans la neige son coeur brisé son corp souillé par les soldat, et son fils dans ses bras couvert de sang.






"-ça iras....je pense....."

Il n'avait pas attendu, déja il jouait avec l'elfe

"-......c'est pas trop grave....."

Elle se remettait sur pied ,époussetant la neige de son tabard, se sentant plus pitoyable et inutile que jamais, elle ne savait même plus comment elle avait fait pour se retrouver la, elle ne deviendrais jamais forte comme lui, elle ne serait jamais capable de venger les siens, elle regardait les deux adversaires sans les voirs ,quelques courbatures due a la chute se fesant sentir a cet instant, lui rappelant plus encore combien elle était humaine, ....et faible...mais résolue a changer cela.
.

Le cris du sanglier retentit a nouveaux, l'elfe sursauta semblant réfléchir.

Merbelth prit ses armes en main les agrippant fermement,seul son fils comptait, seul sa vengeance.
Voila pourquoi elle devait se relever, pour joshuéa, et aucun gros cochon sauvage a corne ne la détournerais de ce but.
Aucun cochon, mais une chute même petite sur un sol traitre....
Avec horreur merbelth constatait que sa vue était trouble...seul les contraste élevé lui était visible, les deux combattant des ombres mouvante.




-"....il revien......nous repprendrons cela plus tard..........il........est énorme...."

-"......je devrais savoir marcher, je je n'ai rien de cassé....."

-"..marcher, tu ferais mieux de courir...."

l'elfe disparus avec une certaine grâce dans les branchages; bien que présent ils crutait les fourrés.

Peut être...pouvait elle encore faire demi tours.....il ...se gauserait d'elle...certainement..........
D'une main nerveuse elle frottait ses yeux et ses tempes, laissant des trainées de sang, mélée a de la neige fondue, sa vue semblait altérée en un moment bien mal choisi.

Elle le dévisageait a nouveaux, elle ne savait pas ce qu'il attendait, elle ne savait pas....elle ne le distinguait même plus, cela l'effrayait d'avantage encore, ne plus même voir son mépris, démunie..
Même dans la fuite, elle risquait d'être amenée a se défendre, cette chose, était costaude...la neige le sang, et toujours cette impuissance cette faiblesse,le vampire avait bien raison, elle n'était que poussiére un petit divertissement pour le mort, un echec pitoyable pour elle même.
Elle ne pouvait pas fuir, elle ne pouvait qu'attendre ,on lui avait souvent parlé de chasse au sanglier, et de monstre qui avaient abattu d'un coup de corne des chasseur aguérris, elle n'était pas chasseur...et son agilité et sa souplesse ne lui serais plus d'aucune utilité sans ses yeux....fuir serais plus risqué encore...alors dans le calme la roublarde se mit a scruter les ombres attentive au moindre bruit.


-" C'était une bien mauvaise idées ...."

Elle souriait de ses fatale faiblesse et de sa situation, elle n'avait pas peur, de quoi avait elle peur? de ce qu'elle ne connaissait pas, de la mort? non, elle souriait a la mort ,elle ne l'imaginait pas ainsi, simplement.
Elle espérait affronter d'autres créatures, mais le destin était toujours le plus fort...
Qu'il vienne donc ce gros cochon sauvage! la peur n'est qu'illusion.
Elle avait déja tout perdu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrea
Serviteur de Guismort
Serviteur de Guismort
avatar

Nombre de messages : 247
Classe : Paladin vampire
Alignement : loyal/mauvais
Xp - niveau : niv3/ 3775xp
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Voyage   Dim 23 Nov 2008 - 20:36

Et voilà, ça recommence...

Tyrea aggripa le manche de son arme dont un halo violacé s'échappait de sa lame. Etrangement, il ne la eva pas vers son ennemi, et en planta l'extrémité dans le sol en s'agenouillant. Il récita alors des formules dans une langue inconnu pour le plupart de mortel: celle des démons. Cela le replongeait bien loin en arrière, son voyage aux enfers. Tandis que son corps se corrompait irrémédiablement, son âme s'était noirci, accablé par des visions malsaines.

Au loin, le fourrés vacillait aux as de l'animal. Son cri strident était plus que désagréable et le vampire comlmençait à sentir une envie grandissante: manger de la langue de porc. Apparaissant derrière un arbre dans une démarche grossière, le sanglier chargea Merbelth. Plus il se rapprochait, plus ils pouvaient apercevoir la taille de la bête. Près d'eux, ils se rendirent compte qu'elle mesarait près d'un mètre et demie de haut. Le tas de muscle broyait le sol sous ses sabots alors que de monstrueuses défences retournaient la terre. « Sa doit être pratique pour les fermiers ce truc. »

A quelques mètre de Merbelth, la créature sentit une chose froide se planter dans son flanc. La hallebarde maudite. Pensant transpercer le facocher de part en part, il fut surpris quand la lame se stoppa net sur les côtes de la créature. Maudissant mère nature, il bondit au dessus d'elle, dessinant d'étranges symboles avec ses doigts.

L'instant d'après, elle venait de perdre la vue en rugissant en sentant son sang couler.

Ha ha ha, qu'est ce que tu pense de ça mon cochon?

Ne s'arrêtant pas en aussi bon chemin, il frappa de taille. Cette fois, la hallebarde créa une longue entaille jusqu'aux os de l'animal. Bien qu'il savait que ces coups ne le tueraient pas, Tyrea ne connaissait que trop bien les effets de son arme. « Bientôt... bientôt... tu ne pourra même plus marcher. Savoure ton supllice, créature! ».

Le sanglier commençait à sentir les séquelles des attaques vampirique. Son sang ne se colmatait pas et l'arme du mort vivant tremblait au rythme des battement de son coeurs.
Il se retourna vers la roublarde, un sourrire sadique aux lèvres.

Dit, tu penses comme même pas que je vais le tuer seul? Je te rappel que c'es de la bouffe, imbécile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
merbelth
Artiste - dessinatrice
Artiste - dessinatrice
avatar

Nombre de messages : 99
Alignement : chaotique bon
Xp - niveau : 885 xp 5 po
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Voyage   Dim 23 Nov 2008 - 21:09

Elle scrutait les ombres, la masse imposante du sanglier restant imanquable.
Entendant le vampire la remettre a l'ordre , la traitant d'imbecile, la fit sourire de façon agressive.


-"...ferme la donc charogne.......l'odeur de ce porc suffis a me faire suffoquer, ton haleine putride je te prie de la garder en toi..."

Merbelth se déplaçait quasiment a l'aveuglette son seul sens de l'équilibre lui garantissait un minimum d'aisance de déplacement.
Tout ses sens fixé sur l'animal, son odeurs, ses gargouillis sanglant d bêtes blessée, son haleine et sa respiration puissante.

La roublarde fit quelques pas assuré contournant le flanc de la bête, qui n'avait d'yeux que pour le vampire, son agresseur.

Une fois assez proche et ignorant la peur, car n'ayan rien a perdre, la roublarde prit son élan pour plonger sous le ventre de la bête tout sens au aguets, un énorme sabot se figea dans le sol a quelques centimétre de sa tête, lui arrachant un léger rire tandis qu'elle enfoncais ses lames de toute ses force dans le ventre du monstre.

appuyant sur ses jambes de toute ses forces avant de rouler derriére le sanglier , ne pouvant esquiver un flos de tripperie au passage.

merbelth s'éloigna en une serie de petite accrobaties prennant appuis a un arbuste évitant une chute avec le plus de grace possible ,bien décidée a ne pas montrer trop sa cécité et ses faiblesse tandis que le sanglier hurlait a l'agonie, rendu fou par la douleur, ses boyeaux pendant sur le sol...

-"......c'est répugnant.......mais........."

Son sang battait fort a ses tempes et sa vision se troublait jusqu'a n'être plus que noir , l'arbre ne fut plus d'un grand secours ses jambes se dérobant sous elle.

La bête cherchait son agresseur du regard hurlant de rage et de souffrance.

Une charge du desespoir visiblement pour la bête, interrompue par une fléche elfique en plein oeil, le monstre bloqué net tournait en rond ,tandis que la roublarde s'écroulait au sol muette .
Xalist s'approchait d'elle l'adossant a l'arbre le visage perplexe.


-"......joshuéa......."


xalist-"....euh....non.........mais tu peut m'appeler joshuéa si tu veux....hahem......
hep toi, le vampire, ta bouffe est en mauvais état je pense que nous devrions la conduire au village, si elle se remet je t'en donnerais ...un bon prix....."



L'elfe regardait la dentitionde merbelth avec un air appréciateur , essayan veinement de lui retirer sa blouse si bien attachée


-" elle a de belle dent, si on la retape bien, je pourrais le revendre plus cehr encore...a certain de mes connaissance......hehe.....je te donnerais une bonne part..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrea
Serviteur de Guismort
Serviteur de Guismort
avatar

Nombre de messages : 247
Classe : Paladin vampire
Alignement : loyal/mauvais
Xp - niveau : niv3/ 3775xp
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Voyage   Dim 23 Nov 2008 - 23:51

Tandis que le sanglier se vidait lentement, Tyrea s'approcha. La bête hurla. A cet instant, la lame vint lui transpercer la gueule dans un flot de sang. Etant sur du passqge de la bête dans l'outre monde, il récupéra son arme, l'essuyant sur sa cape d'ébène d'un geste vif. « Cest pas beau ça? Elle a faillit se faire réduire en purée... y en a qui ont une de ces chance parfois. ». Il s'approcha de Merbelth, et, malgré la supériorité de son regard omniprésente, quelque chose avait changé. Elle avait fait le débuts de ses preuves. «Peut être que ce n'est plus une gosse après tout... »

Dans les feuillage, une ombre apparut. L'elfe était revenu, et, au milieu de ses sarcasmes, les invita dans son « village ». Une telle générosité de son hôte ne lui disait rien qui vaille. Tyrea savait les elfes d'une nature sage. L'inviter au milieu d'une cité remplit des siens, où coulait le sang d'immortels dans leurs veines devait être un met exquis.

Et que me vaut tant de générosité d'un oreille pointu?

Tout à coup, l'elfe recula sans le vouloir. Les yeux de rubis venaient de s'immisser au plus profond de Xalist, et il sentait une aura bestiale l'observé constament, lui donnant l'impression d'avoir un couteau figé sous la gorge.

Aheum... rien, c'est juste que... nous autre, elfes, havons l'habitude d'aider les voyageurs...

Et de les dépouiller au passage, c'est ça?

Voyons, voyons, je suis digne de confiance... croyez moi.

Pff! Tu sent l'alcool jusque là. Et tu voudrais que je te fasse confiance? Moi? Un mort errant parmi les vivants. Tu rêve.

Sentant le danger de mort qui l'entourait, l'elfe ne semblait pas avoir pris en compte la faim légendaire qui tiraillait chaques vampire. Celui de l'animal contre l'homme, le bien contre le mal. Heureusement pour lui, les temps propices au vagabndage spirituelle de Tyrea le mainteant relativement stable et son désir de chair était maintenu les fragments de son âme. Malgré l'hésiation grandissante, c'était une bonne occasion pour que la roublarde apprenne. La vie n'éait pas toujours rose, et savoir se tenir en alerte pendant une longue période, développer son sens de l'écoute à l'environnement qui l'entourait. Au pire, elle se ferait violer, une leçon comme une autre.
Confiant en sa force, Tyrea accepta. Car bien que rétissant, il n'avait put dormir, à cause d'une certaine personne sétant défiler avant son tour de garde....

C'est donc accompagner de l'alcoolique pervert qu'il traversèrent les bois sombre de la forêt de Qualinost. Guidé par un habitant de la région, ils purent facilement éviter les pièges naturelles et les mauvaises fréquentations de la nature.
Tout au long du chemin, l'elfe se rapprochait de Merbelth, surement pour lui murmurer des avances peu honorables et encore moins subtiles. Tyrea fut surpris de ne pas voir la roublarde transpercer de sa lame l'immortel, mais se rappelant l'incident à la taverne, il ne s'inquiétait guère.

Enfin. Derrière un fourré, une palissade s'élevait. Au dessus, un miradre de fortune d'où vellait ce qui ressemblait d'avantage à un barabre qu'à un elfe. Xalist frappa contre la porte en donnant ce qui semblait être un code. L'instant d'après, la porte pivota sur le côté, laissant passer les voyageurs. Avec un sourrire peu chaleureux, l'elfe, fit mine d'une révérence en annonçant.

Bienvenue... au camp des bandit du Nord, Voyageurs.

Autour d'eux, des maisons de bois où des tentes en peau de bête. Autour d'eux, tout n'était que débauche, bagarre et vulgarité. Un homme, ivre mort, baigait dans un abreuvoir pour les boeuf, chevaux, et autres animaux de trait.

N'ayez pas peur, suivez moi....

La main constamment posé sur la poigné de son arme, Tyrea se risqua à le suivre, se demandant q'il n'était pas préférable de se faire plaisir avec le banquet ambulant qui slalomait autour d'eux. Ici, une seule loi s'appliqua: celle du plus fort. Que ce soit par la force physique où la fortune, tous recherchaient des biens pour lesquels ils étaient près à tuer. Le vampire adorait cet endroit. Pour une fois, il pouvait agir comme bon lui semblait sans qu'un semblant de justice vienne l'en empêcher.
Finallement ils arrivèrent à l'équivalent d'une taverne où le chaos reignait comme à l'extérieur. Ils s'asirent sur des tabouret, prenant commande auprès du serveur.

Trois voodka, c'est moi qui offre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
merbelth
Artiste - dessinatrice
Artiste - dessinatrice
avatar

Nombre de messages : 99
Alignement : chaotique bon
Xp - niveau : 885 xp 5 po
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Voyage   Lun 24 Nov 2008 - 0:24

ils avaient marché jusqu'au village elle fut bien obligée de prendre appuis sur cet elfe qui ne marchait ,il faut le dire, pas bien droit nomplu.

Merbelth prit néamoin le temp de lui défaire sa bourse ,pas aussi remplie qu'elle l'eu souhaité.

Sa vue ne s'améliorait pas beaucoup, au moin voyait t'elle des ombres en couleur a présent.
L'elfe avait lui aussi des mains baladeuse, et c'est avec agacement qu'elle repoussais celles ci de ses ...rondeurs, réguliérement.

Il les conduisait dans une sorte d'auberge, un vrais buibui, sale...petit....puant.

une main de xalist s'égarant trop sur ses hanches et son postérieur, ou plutot avec un peut trop d'insistance pour l'aider a s'installer sur un tabouret, mit merbelth en colére.

Xalist ne semblait pas avoir compris comment il avait pu se retrouver cul a terre alors que deux seconde plus tot, il se trouvait plutot "main au cul".

Merbelth sans un regard supplémentaire vers lui fit néamoin le tours de la salle des yeux, espérant masqué ainsi son soucis de vue, elle regardait les autres baroudeur avec un mépris et une expression qui se voulait hostile et menaçante, décidée a modérer d'autre approche.

D'un geste presque parfais vus sa vue, elle prit son verre qu'elle vida q'un trait, fatiguée, la bouche séche.


-"....je n'aurais pas pensé que ....une ville......ici........vous avez lair de vous y plaire....

-".......hehe.....tu m'as eu par surprise ,mais hahaaaaa....on ne la fait pas deux fois a xalist, ton amis ta vendue, ttt , ...ne soit pas si rétive.......ta vue s'arrange??....oui pasque bon, sans la vue tu vaux moin.....je pourrais aussi te sous louer.....

-"................je ne suis pas a lui, il ne peut pas me vendre, je ne suis donc pas a toi......quand bien même, je doute que tu puisse te permettre de me mettre en cage....je ne suis pas que rétive..

-".....continue sur cette voix ........douce colombe........gnihi.......j'ai des clients qui aiment les carcasses psycho rigide......."

-"...???........

Merbelth prit son verre vide et le brisa sur la joue et la tempe de xalist, qui s'écroula en dodelinant de la tête

-".....un autre...........verre......."

Elle se tourna vers le vampire son visage n'exprimant rien.

-"....alors......quels but poursuivons nous.......?.......et que...que......regarder vous? .....ah..ouai...............vous devez avoir la dalle vous aussi......."

Elle tapotta la table a proximité d'une de ses mains a lui, avant de tiré sur sa manche.

-"....vous pourriez regardez mes yeux, je pense que j'ai un soucis, ......bien que....non en fait vous risquez bien d'être incapable d'y faire quoi que ce soit, si encore vous le vouliez, ce qui est également improbable.......mais, je vous rappeles que c'est vous qui m'avez lachée.....vous êtes responsable quand même!!!"

Elle le dévisageait avec un air agacé, tout en lui tapotant l'épaule d'un doigt accusateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrea
Serviteur de Guismort
Serviteur de Guismort
avatar

Nombre de messages : 247
Classe : Paladin vampire
Alignement : loyal/mauvais
Xp - niveau : niv3/ 3775xp
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Voyage   Lun 24 Nov 2008 - 3:05

Hun hu hun hun hun hun hun. Responsable? Trouves tu que quelqu'un ayant vendu son âme est peut être perçut comme responsable? Voilà de bien belles fantaisie. Je te l'ai pourtant dit non? Ce voyage... cette route... n'à rien à voir avec une promenade. Les dangers qui nous entourent, l'insignifiance de notre existence au milieu du monde, voilà de ce que tu doit prendre conscience. Un jour! Tôt où tard! Viens l'heure du jugement... Et ce jour, peut être maintenant comme demain.
Si tu as un soucis avec tes yeux, si tu est privé de lumière, cela ne peut t'apporter qu'une seule chose, bonne ou mauvaise.


Tyrea donna son verre à Merbelth. Etant vampire, il ne pouvait ingurgiter qu'une seule chose: du sang. Il avait bien essayer de manger d'autres aliment, par curiosité. S'en ai suivit deux jour où il souffrait affreusement. Malgré ses objection, il se sentait un peu coupable. Même si c'était elle qui s'était aventuré seule dans de telles problèmes, il savait qu'elle ne pourrait avancer seul pour le moment. Plus tard peut être, mais aujourd'hui, elle ne survivrait surement pas en ces lieux si personne ne la surveillait. « Fais chier, j'peux même pas aller pioncer deux secondes... »

Kss! Bouge pas.

Tyrea se rapprocha doucement, tendant ses mains sur les tempes, puis dans les cheveux de la jeune fille. Son regard, encadré entre son masque et ses cheuveux flamboyant vinrent analyser ceux de la roublarde. L'espace d'un instant, le temps sembla se gigé autour d'eux et le brouhaba qui les entourait n'était plus qu'un murmure.

Mouai, ce n'est rien. Juste un peu de suc digestif dans tes yeux. Mais après la jolie boucherie que tu m'as offert, ça ne m'étonne pas. Un peu d'eau de temps en temps et sa devrait revenir.

Contrarié et se sentant trahi, l'elfe l'aggripa par l'épaule, venant réclamer son du.

Retire ta main de mon épaule...

Aidé par l'alcool, Xarist pris son courage à deux main pour venir tenir tête au vampire. Il gonfla son torse, et envoya son poing vers le visage du vampire.
En une fraction de seconde, sa mains se détacha de son bras, venant s'applatir sur le comptoire. La douleur l'envahi et alors qu'il alla hurler, une autre lame lui coupa la traché. Les yeux exorbité, il s'éffondra dans un silence funèbre. Tout autour d'eux reignait une aura hostile. Personne n'osa intervenir, si ce n'est le gérant des lieux.

Non mais dis donc, vous en avez encore beaucoup des mecs à tuer ici?! Parce que c'est une taverne, pas un abatoir! Je me vois obligé de....

Tu peux te servir de tout ce que tu veux sur son cadavre.

Le barman s'arrêta net. Xarist était connut ici. Autrefois elfe de la cité de cette forêt, il avait été banni pour avoir déborbé et caché un trésor dont on dit qu'il a une valeur inestimable. De plus, son état quasi permanent était peu agréable pour tous, déckanchant des bagarres toutes les semaine par manque d'alcool. Personne n'allait le regrété.
L'humain s'approcha de la dépouille du défunt, mais avant qu'il ne put poser les mains dessus, l'arme de Tyrea se fixa devant lui.

Au faite, donne moi une chambre avant.

Le barman lacha un petit sourire au coin de sa bouche.

Pour dormir ou pour de l'activité physique?

Dormir.

Bien... monsieur va être content. Il me reste une chambre très agréable. La 6. Seulement 50 po la journée. Et croyez moi, c'est donné ici.

Sans un mot, Tyrea s'empara de la clef et rangaina ses armes
Il marcha vers l'escalier, appelant la roublarde à le suivre.

J'ai besoin d'un chien de garde, bouge toi ou c'est moi qui te viole.

A peine eurent-ils disparus à l'étage que tous se ruèrent sur la dépouille de l'elfe, arme à la main." Sa va être pratique pour se reposer..."
Il ouvrit la porte, inserrant la clée dans une serrure rouillé.Là, une chambre digne de ce village. Une bassine d'eau propre, des drap propre... quand au reste. Vermine, toiles d'araignés, moisissures, fenètre avec barreaux. « Ils ont vraiment beaucoup de goût ici... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
merbelth
Artiste - dessinatrice
Artiste - dessinatrice
avatar

Nombre de messages : 99
Alignement : chaotique bon
Xp - niveau : 885 xp 5 po
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Voyage   Lun 24 Nov 2008 - 11:06

Des sucs digestifs....?
Si il le disait, l'important était qu'elle retrouve la vue, sans quoi, elle allait au devant de sérieux soucis, ce qui curieusement la fesait sourire,la vie était vraiment une sacrée merde...
Il devait se reposer, ou plutot déja fuir la lumiére qui ne tarderais plus.
Un chien de garde, voial qui était amusant, quand a la violé ,la menace ne fit que lui aracher un rire méprisant.


-"....Allons allons vampire ne surestime pas tes capacités,tu es mort."

Visiblement elle trouvait sa petite blague particuliérement drole car elle riait aux larmes.
Elle se dirigea dans la chambre la lumiére légére perçan par la fenêtre a barreaux, la roublarde prit la couverture miteuse du lit pour la jetté sur la fenêtre .


-" Et bien voila, tu n'auras pas de lumiére tu vas pouvoir dormir, je serais pas loin , comme un gentils chien fidéle...
Si de vilaine harpie vienne te réveiller , tu n'as cas crié je viendrais te sauver....
Je te souhaite néamoin plutot de douce rêverie avec des succubes aux cheveux flamboyant ....et a la forte poitrine cela est entendu.....mais attention ne part pas trop loin a la dérive ...
Tu sais dans quel état tu te met, ............"


Sans gêne aucune la roublarde se dévétis avant de se reserver la bassine, et de se laver de tout ce sang animal et humain, dédageant ses cheveux ses doigts glissére sur la plaie a sa nuque, elle fit une grimace découvrant la blessure encore humide et suintante.
elle fit de son mieux pour la nettoyer espérant que le sang s'en écoulait , et pas le pus.

Elle ne manifestait aucune gêne a se balader en tenue d'eve devant le vampire, pour elle il n'était jamais qu'un mort, elle n'eut pas étée plus gênée par sa présence que par celle d'un animal , il n'était pas de sa race.
Une fois baignée ,elle enfila le peignoir sale de l'auberge, fesant une grimace de dégout n'osant pas se secher avec ce tas de tissu crasseux.

En claquant des dents elle chercha a taton dans la piéce les buches et la cheminée, elle ne comptait pas sur la bonne volontée du vampire pour faire du feux, elle savait qu'il avait ses limites en matiére de bonté et compassion.
Il lui fallut un bon quart d'heure pour allumer le feux a l'aveuglette, et c'est sans gêne encore qu'elle resta a profité de cette chaleur bienvenue pour secher un peut.

Le vampire etait silencieux comme la mort, elle était effrayée par sa présence, une peur naturelle, il avait faim, il était énervé, il avait tué cet elfe sur un coup de tête, il était dangereux,mais tout ça elle le savait déja.
Ce qui l'effrayait c'était de ne plus voir ou il était et ses expressions, la chambre était particuliérement oppressante.

Etre enfermée avec une sorte de prédateur , oui elle avait peur, mais le feux et l'odeur de savon était rassurante aprés cette marches épuisante dans le froid, .
Quand a lui aussi mort et dangereux qu'il soit, a sa façon il veillait sur elle.

Il devait dormir elle avait entendu le crissement du lit, il avait besoin de sommeil, elle pouvait comprendre ça.

Aprés avoir retiré le peignoir crasseux elle enfila sa chemise de nuit, trés occupée a coiffé ses cheveux tout en esayant d'évaluer sa vision a la lumiére du feux.

S'étirant avec un plaisirs évident devant le feux, elle laissait ce confort minimum l'envelloppé comme une vrais couverture, aussi miteuse sois cette auberge, et aussi dangereuse et antipatique sois la compagnie du mort, elle se sentait bien, car simplement, il ne posait pas de question, elle n'en posait pas, et elle n'était pas seule,si elle pouvait le qualifié de compagnie.

Elle pouvait penser toujours a toute les souffrances passée, mépriser les humains, mépriser les soldats, méprisé les créatures obscures qui avait déclenché la fin de sa vie.

Elle avait une compagnie qui plaisait plus a son âme que tout les êtres vivants et complaisant qui avait été gentils avec elle.

Elle marchait avec la mort fesant échos a la mort de son âme, et tout cela était fort bien.

Des coups furent frapper a la porte sans ménagement.




-"...C'est l'aubergiste, j'ai a vous parlez..."

Sautant sur ses jambes elle se dirigea a la porte agacée, elle aussi aurait bien dormis un peut au chaud, surtout au chaud.
Entrouvrant la porte elle lui demandat ce qui se passait.


-"....Mes gars disent que......votres ....amis la.....l'est pas humains........jveux pas de ça ici...."

l'homme cracha sur le sol de son auberge .


-"..Pas humain???....allons..je m'en serai rendue compte..."

-"..Ouai.......on est plusieurs a penser que ce gars est....malsain, .....maudit, mort aller savoir......."


-"....Ecouter.......mon compagnons est tout ce qui as de plus vivant je vous assure......et comme tout le monde il a besoin de se reposer...."

-"...Madame......."


-"..Je vous assure que son souffle est aussi brulant que le votres et sa peaux aussi tiéde "
-".....Cet établissement est honnête"

Elle faillit s'en étrangler....honnête...?
Elle prit la main de l'aubergiste la portant en haut de sa poitrine, souriant, gaillardment.



-"....Sa peaux est aussi chaude que la mienne, je suis la mieux placée pour le savoir, mon coeur en bat encore ,il est trés énergique...oh?
Peut être.......peut être est ce cela qui vous effraie, il a abattu xalist, et vous et vos hommes avez peur???"


L'aubergiste retiras sa main avant de devenirs cramoisi.

-"...NON...ma petite cocotte, mais.........il est louche......et vous aussi.........vous êtes louche....."


-"......Et vous et vos hommes de grands jaloux......peut être, peut être devrais je le réveiller...? ..........
Mais je vous préviens il est bien moin concilliant que moi, et vous savez quand il est énerver....."


-"..Non.......ne le déranger pas, qu'il se repose,.....mais je ne veux plus de lui dans mon établissement.........."

Il fit volte face hésitant avant d'ajouter dans un murmure.

-"..Vous devriez choisir mieux vos fréquentation, si vous avez un ennuis, une sommes raisonnable et je vous procure deux hommes de confiance pour regagner la ville, je vous conseilles de vous ....mettre a l'écart de cet homme....
Je ne sais pas ce qu'il est ,mais je sais qu'il n'ets pas normal...."


Merbelth partit d'un éclat de rire calin.


-"...Allons......dites a vos hommes que si ils ne supportent pas les guerrier plus fort qu'eux, ils feraient mieux de se taire que de dire de pareilles imbécilité, mon compagnons est tout ce qui as de plus humain, je vous assure que je le vois de trés prés...et que je sais ce que je dit....bonne journée a vous........
Je pense qu'il auras deux mot a vous dire .....a son réveil."


L'aubergiste semblait palir en s'éloignant.
Elle refermat la porte avant de retourner s'installer devant le feux gardant ses armes a portée de main cette fois, consciente que les hommes a l'étage d'en bas pouvait posé soucis, et que de jours il n'y avait pas d'issue en cas de pépin....

La lumiére pour lui, les barreaux a la fenêtre pour elle.

Elle ne se refusa pourtant pas quelques fruits sec et du pain de voyage,elle n'allait pas mourir de faim par compassion.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrea
Serviteur de Guismort
Serviteur de Guismort
avatar

Nombre de messages : 247
Classe : Paladin vampire
Alignement : loyal/mauvais
Xp - niveau : niv3/ 3775xp
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Voyage   Mar 25 Nov 2008 - 22:02

Tyrea s'avança vers le lit. « Ce n'est pas un cerceuil mais ça devrait suffire. » D'un geste vif, il se débarassa de sa cape avant daller l'accrocher à la fenêtre. En se retournant, il put voir la roublarde se dévétir, elle aussi. N'y prettant attention, il s'avança vers l'un des coin de la chambre, défessant ses baudrier pour poser ses armes à même le sol. Il se dirigea finalement vers l'objet de ses convoitise: le repos. Le vampire se jeta sur un matelat aussi dur que la pierre. Il lacha un jurons, ramenant sa main dans son dos afin de masser son dos. Puis il rechuta.
Posé sur le dos, les yeux levés vers le plafond, il se perdait petit à petit dans un état de létargit, imainant son prochain repas, oubliant les fissures et les araignés qui pendaient au plafond.

C'est alors qu'une déliciuse odeur vint lui caresser le nez. Déranger par cette alléchante sensation,k il ne put résisté à l'evie de se relever. Sans un bruit, son torse se redressa lentement, gainé, imitant parfaitement le réveil d'un mort. Là, Merbelth essuyait ses blessures encore sanguinolentes. Cette vision de chaire fraiche fesait vaciller son espirt. A l'intérieur de sa tête défillait des images de carnage, une profusion de chair s'exibait: vicères, organes trmpaient dans un bassin remplt d'un sang de jeunes vierges fraichement saignés. Le vamoire s'y voyait déjà, ses corcs plo,gés dans le cou de l'aventurière, lui drainant sa vie, goûttes par goûttes. Malheureusement, il avait encore bien des choses à lui faire faire avant d'en venir à cette extrémitée.




Il se pencha et vint tendre une main tremblante pour attraper sa gourde. Le sang était devenu froid comme la nuit et il peina à le boire. Le sang était devenu sa seul raison de vivre. Car pour survivre il devait sans cesse sacrifier des vies, et ceux, à jamais. Avant de se replonger dans un longet fragile repos, il jeta un dernier coup d'oeil à Merbelth. Agenouillé devant le feu, vétu d'une loque, elle avait tout d'une sainte dépravée...

Enfin, les ténèbres l'envahirent. Une sombre lumière le guidait du chemin de l'inconsience à celui de l'inconscience. Alors qu'il sombrait, son torse stoppa son va et viens constant, son coeur battait de moins en moins fort, ne devenant qu'un murmure recouvert par les crépitements des flammes.Etait ce le parfum de la roublarde? La lueure des flammes? Pour la première fois depuis des nuits, il trouva un lourd sommeil

Et le rêve revint. Mais de toute évidence ce n'était pas le sien...
Et la salle noire revint. Et le miroir, et l'ombre. La même vision, le mêm désastre. En proie à la panique, il tenta defui, déployant ses noires ailes. Mais il ne pouvait se fui lui même, et le guerrier en armure scintillante le rattrapait en marchant à travers l 'obscurité.
C'est là qu'elle apparut: la succube.

Son bras se leva, balayant le soldat. Son coeur mort se remit à battre avec intensité, le sang de ses victimes affluant dans ses joues, il était déjà à elle. Elle tendis ses mains d'une douce perfection, enveloppant le vampire avec une illusion d'amour. Ils restèent ainsi plusqieur minutes, puis, avec la même grâce, ils se séparaèrent. Ses grand yeux vert fixèrent ceux du vampire et ses un sourrire plein de compassion se déssina sur ses lèvres. Guidé par l'instinct, il rapprocha lentement les siennes de celles de la succube. Alors qu'elles allaient se toucher, une voie douce et sereine s'adressa au vampire.

Voyons... il est trop tôt. Tu doit devenir plus fort pour me servir, et encore plus plus pour être mon amant... pourquoi,..; traines-tu autant? Est-ce cette humaine qui te gène?

Non... c'est juste que...

Tyrea se stoppa dans son élan. Malgré la passion qui le brûlait, il hésita à avouer sa faiblesse. Il avait tout abvandonné etentreprit ce voyage pour devenir fort, alors se rabaisser lui semblait insuportable. Le peu de résistance qui lui restait fut dissipé quand elle posa ses mains sur ses joues, prenant un air triste avec le ton qui convenait.

Allons... dis moi tout...

Plus rien. Un raffut venait de le réveiller: l'aubergiste. Ses yeux se plissèrent sous la rage, ses muscles se crispèrent tandis que ses armes crépitaient déjà, fesant échos aux sentiments de leur propriétaire. Si Merbelth était intervenue une seconde plus tard, l'auberge se serait transformé en un bain de sang, l'antichambe de l'enfer. Oser le réveiller dans un rêve d'une telle beautée, d'une telle perfection revenait à demander la peine capitale. Tentant aussi bien que mal de retrouver son calme, il n'y parvint qu'après plusieurs minutes.

Pendant ce temps la roublarde montait la garde et le vampire fut satisfait de la voir près de ses armes pour une fois. Au moins, cette après midi n'avait pas été une perte de temps pour tout le monde.
Dans le silence le plus profond, il se leva. Ses pieds ne fesaient queffleurer le parquet moisit et seul le cliquetit de ses baudriers révélèrent sa presence à la jeune femme. Enfilant sa cape, il lui lança un regard glacé. Elle comprit qu'il était l'heure et se réhabilla.

Tyrea s'avança vers la fenêtre, récupéra sa cape eet d'un coup net, brisa les barreaux rouillés de leur cellule. Lui fesat signe pour la prévenir, il fonça sur la roublarde, lasaisissant avec dextérité, la soulevant avec délicatesse avant de bondir par la fenêtre. Les deux voyageur s'élvèrent dans les airs jusqu'à réatérir loin de la taverne. Le vampire imaginait déjà la tête dui parton le lendemain matin. Au milieu de tout ces fêtard, il passèrent inaperçut, et même le garde les laissa filer, leur idincant la direction des Monts fumants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
merbelth
Artiste - dessinatrice
Artiste - dessinatrice
avatar

Nombre de messages : 99
Alignement : chaotique bon
Xp - niveau : 885 xp 5 po
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Voyage   Mar 25 Nov 2008 - 22:24



Elle ne vit pas son geste et n'eut pas vraiment le temp de comprendre, le décollage fut un haut le coeur général, aveugle, elle sentait juste le monde tourner fou autours d'elle, et son diner léger se balader de façon inquiétante.

Une fois au sol, furieuse elle le secoua .

[-"...Tu pourrais prévenir....j'ai failli vomir!!...ou mourir , un des deux c'est certain....je ne suis pas faite comme toi, mon systéme digestif obeis a une lois terrifiante,....la gravité....."

Sitot dit la jeune femme s'agenouillait a terre pour rendre son déjeuner dans un gargouillis plaintif.]

[-".....crétin..."

Elle partit vers un bac d'eau se rincer le visage, et se rendis compte qu'elle voyait, mal, mais elle voyait..

[-".....Et ...ça t'amuse........."

merbelth le vait les yeux au ciel.

-"....tu as encore parler dans ton sommeil, ....tu fais des rêves étrange....vampire.

OU veux tu aller?"


*autorisation a tyrea de faire causer merbelth dans un langage charmand,et de créer situation dépravante ect ect*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrea
Serviteur de Guismort
Serviteur de Guismort
avatar

Nombre de messages : 247
Classe : Paladin vampire
Alignement : loyal/mauvais
Xp - niveau : niv3/ 3775xp
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Voyage   Mer 26 Nov 2008 - 0:05

[post interdit aux moins de douze ans, déconseillés aux âmes sensibles//// Merbelth est autoriser à utiliser mon pj lorsque ses actions et/ou paroles sont définies via msn]

Voilà une question bien direct. Merbelth commençait-elle à prendre confiance en elle? Ou bien s'habituait-elle à la présence du vampire? Pourtant, cela ne fesait que trois jours qu'ils avaient commencer leur périple. Espérant qu'il ne s'agissait pas de la première option, le vampire détourna le regard, se retourna, fesant quelques pas sur la neige, avan de répondre, un sourire sadique aux lèvres

C'est normal, dois-je te rappeler que je t'ai vu nue avant daller dormir?! Sa ma fait faire de terrifiants cauchemards.

Cela fesait longtemps que le vampire et la roublarde ne s'était pas addonné à leur jeu préférer: tenter de prendre l'ascendant sur l'autre avec les mots. A ce jeu là, Merbelth pouvait se montrer très forte, et c'est sur ses garde que tyrea attenda la réplique de son adversaire.

Forcément quand on sais pas bander...

« Grr, elle attaque en dessous de la ceinture cette ****** » En un quart de seconde, le mot avait trouvé une parade et répondit, l'air supéieur.

T'es nympho ou quoi? penser à ça... t'es pas nécrophile au moins?

Demanda-t-il en haussant un sourcil, plongean son regard dans celui de Merbelth. De là, tout ce passa très vite. Aucun des deux ne voulait se voir vaincu et des méchancetés plus horrifiantes les une que les autre étaient lancées dans les bois.

Merbelth lacha un sourire pervers
...Vas savoir....méfie toi, je te conseille de t'enfermer a double tours la nuit, je pourrais te violé

Et avec quoi? T'as tellement peu de poitrine que je me demande si tu n'es pas un homme, bon, j'ai pas regarder en bas mais doit pas y avoir grand chose non plus .
Vu ton courage exemplaire pour un simple saut, tu dois pas avoir de couilles.

Pris au dépourvu, la roublarde laissa s'écouler une longue pause pendant laquel Tyrea savourait déjà sa victoire.

...........Quand tu seras capable lever la queue tu pourras m'adresser la parole, en attendant ferme ta geule, sois un peut reposant amas de chair morte


Ah ouai? et ben regarde ça.

D'un geste vif, Tyrea baissa son pentalon en pleine nature. Nul ne sait ce que merbelth vu, mais l'on raconte que même les arbres avaient mis lurs branche pour éviter de voir l'affligeant spectacle. Quand à l'aventurière, ell s'était retourner alors que le ses rjoues se metaient à rougir.

Non stop......je veux pas voir une queue en décomposition

Merbelth se mit à courir dans a direction opposé, oubliant sa cécité. C'est alors qu'elle fit une brutale rencontre avec un arbre. Propulser en arrière, elle mit du temps à se relever, secouant sa tête quand soudain,Tyrea qui la plaqua contre l' arbre.

Et la tu sent rien espéce de cruche???

T'es malade!!

Pris au jeu, le vampire, tout comme Merbelth, ne vire pas arriver une personne qu'ils espéraient ne plus jamais revoir.
Le patron de la taverne les avait suivit, accompagné dde trois gardes du corps. Epée à la main, il cracha au sol en lançant un regard menançant à Tyrea.





Espèce d'enfoiré! Tu vas voir ce qui arrive aux pervers comme toi.

Remontant son pantalon, le mort se retourna vers eux, un large sourire bestial fendant sa bouche.

Ooooh... et je suppose que c'es toi qui va me donner cette leçon?

Oui, espèce d'ordure! Même si tu as tuer l'elfe bourré, ce ne sera pas aussi facil contre nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
merbelth
Artiste - dessinatrice
Artiste - dessinatrice
avatar

Nombre de messages : 99
Alignement : chaotique bon
Xp - niveau : 885 xp 5 po
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Voyage   Mer 26 Nov 2008 - 0:21

Merbelth en attrapa le hoquet....
La petite troupe en face venait de stopper net le petit jeux, ils n'avaient pas lair commode, mais....c'était la une sacrée occasion de lui foutre sa branlée.....a ce vampire....


-"....oh........aubergiste, vou aviez raison..il....il.......me demande de lui faire des choses...je......je me sent mal...""

-"...s'inquiéter pas ma petite dame.....on vas le chasser...et on s'occuperas bien de vous....""

je vois déja comment ils vont bien s'occuper de moi...

-"....vennez prêt de nous, ne l'effaroucher pas au passage avec vos formes Généreuse.....""

-"..je...merci...il est devenus comme sauvage........brrrr....""

-"...on connais bien les type dans son genre...on vas lui apprendre.......""

La roublarde se glissait derriére les trois homme avec un sourire macabre aux lévre.

Tandis qu'ils fixaient le vampire ,prêt a les éliminers, elle sortit ses lames avec le silence d'un vrais petit assassin fourbe...


Le premier des trois homme n'eut pas vraiment le temp de comprendre que ce qui émergeait de son ventre était une lame.....


-"...argh...grlllglll...................u......une........fille....."

Elle s'éloignait des deux autres avec une petite roulade qui aurait put être élégante si elle n'avait pas finis dans un buisson, suivie de prêt par des jurons plus paillard les uns que les autres, et trop nombreux et fastidieux a écrire pour vous les citer....
La roublarde ressortis avec le plus de dignité possible du buison, en poussant un "AHA" de fierté...


Fiertée de courte durée vus le puissant coup de poing qui la souleva du sol, l'aubergiste n'était pas une petite frappe..
Il ne comptait pas s'arrêter dans son élan, la roublarde n'eut pas le temp de se remettre du coup ,elle ne put qu'esquiver a moitié le coup suivant ,ne pouvant s'empécher de crier en sentant son épaule se demettre .

Ses poignets furent rapidement maintenu dans son dos ,l'aubergiste avait de la poigne, et elle du lacher ses armes dans un sanglot d'impuissance,visiblement la bonne humeur de cette marche nocturne était entiérement dissipée.



-".....toi....Ouai toi.......le.......le truc........bouge seulement...et elle est morte......c'est clair...??
Je préfére pas savoir ce que...vous fesiez, ni ce que vous avez fais dans la chambre, abération...pestilence.......maudits!?"


Le second homme se tenait de flanc avec l'aubergiste, arme brandie vers tyrea, quand d'un geste rapide et précis, il trancha le haut de la tenue de merbelth.

-".....généreuse, généreuse......y a pas grand chose en réalité la dessou........mais j'en demandait pas tant...hehe..."

-"...laisse tu joueras avec plus tard, ne tourne le dos a l'autre...."

Dans un petit rire amusé l'homme laissa glisser ses mains de part et d'autre sous les vêtement de la jeune femme, mais découvrant avec irritation que ni la jeune femme ni le vampire ne réagissait , il reppris son poste sur la défensive.

Son esprit lui hurlait en desespoir de cause qu'elle allait y rester cette fois, que cette étrange virée finirais lamentablement,mais elle ne regrettait pas, mieux valait mourir dans cette plaine dans une situation aussi étrange , que mourir de faim tôt ou tard dans ce pays absolument insuportable a vivre pour les femmes seule.

Le sang bouillonait dans ses veines, elle ne voulait pas mourir, elle ne voulait pas être faible, elle ne voulait pas être un objet de pression dans un combat .
Elle était forte, d'une façon ou d'une autre, elle leurs apprendraient a la craindre, elle le leur apprendraient a tous.
Elle serais plus qu'une femme, elle serais plus qu'une proie, un jours elle serais chasseur, et ce jours là, ils trembleraient tous, car elle n'aurait pas de limite dans sa vengeance et qu'elle n'en oublierais aucun...

D'un coup de tête ,un mpouvement puissant et leste , la roublarde réduit en un amas de chair glaireux le nez du pauvre aubergiste, serrant les dents pour lutter contre la douleur qui s'élancait dans son bras.

Son souffle s'échappait de sa bouche en petit nuage blanchatre régulier, tandis qu'elle prenait de sa main valide une de ses lames restée au sol.



-".......Sale chienne..........tu ne perd rien pour attendre.....un monstre et une putain......."

L'homme cracha a nouveaux sur le sol manifestant son dégout

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrea
Serviteur de Guismort
Serviteur de Guismort
avatar

Nombre de messages : 247
Classe : Paladin vampire
Alignement : loyal/mauvais
Xp - niveau : niv3/ 3775xp
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Voyage   Mer 26 Nov 2008 - 21:05

Aux provocations de ces pauvres insectes, Tyrea cracha son mépris à leur visage. Quand à l'apparente trahison de la roublarde, le vampire passa sa langue bestiale sur ses lèvres sèche. Finalement, il aurait peut être l'occasion de la gouter au sens propre....C'est alors qu'elle montra toute la fourberie dont elle pouvait faire preuve. Au premier coup d'épée, le mort la jugea. « trop lente... ». Le verdict fut vérifié quand elle se lança aveuglement dans un buisson. Tyrea ne savait plus s'il devait rester sérieux sur cette piste de cirque. Sa vue dissipée, elle ne put esquiver le coup de l'aubergiste, même si le vampire pensa qu'elle ne l'avait même pas vu venir... « Pa-thé-tique »

C'est alors que les survivants le menacèrent à travers Merbelth. Ils ne s'attendaient pas à ce que le vampire resiste à la mort de sa « compagne ». C'est là que résida leur plus grande erreur. Il s'avança lourdement en direction de l'otage, une arme dans chaques mains. La lumière glauque qui s'en dégageait brouillait sa silhouette, cachant son visage dans la pénombre. Seul deux fentes rouges étaient perceptibles. Le vampire cherchait à nouveau du sang frais.

Dès que la roublarde frappa son agresseur avec la tête, Lucius s'envola vers eux. L'arme pourfendit les airs jusqu'à venir découper la tête de l'aubergiste. Merbelth venait de survivre grâce à sa petite taille et du sentir le vents éectrique froler sa chevelure. Contrairement à la plupart des gens, Tyrea était vindicatif, chaques coups, portés pour tuer avaient la puissance necessaire pour renplir leur office. Décapité, sa tête tomba devant elle, laissant un mince filet de sang venir s'ajouter à celui de son ancienne blessure dans un flot poisseux.

Le visage de Tyrea était à nouveau remplit de démence, ses yeux fins, exorbités, un sourire sadique aux lèvres.


Ha ha ha, regarde ça! N'est ce pas magnifique?! Tout ce sang! Du sang! Plus de sang!

Malgré leur assurance et leurs soupçons, ils n'avaient su voir la vérité. Seulement entrevue, il ne devaient pas se douter des sentiments du vampire. Cela les ména à la mort.

Pris de panique, le dernier hommes tremblait, fesant écho à ses dents qui claquaient fortement. Il leva les bras en face de lui, reculant lentement, parlant en machouillant ses mots.

Euh.. je cr-crois que je-je vais v-vous laisser....

Fesant preuve d'un courage exemplaire, il pris ses jambes à son cou. Son coeur n'avait jamais du battre aussi intensemment de toute sa vie. Le vents glacé lui foutait le visage terrifié par la peur de mourir, des larmes s'écoulaient le long de ses joues. Toutes les secondes, il tournait la tête, espérant voir l'ombre de la faucheuse s'éloigner... en vain.

Sans savoir pourquoi, il heurta un objet solide qui l'envoya au sol. Il leva les yeux lentement, apercevant des vetêment d'un pourpre sombre, puis le plastron de son prédateur. Sa main, crispée, tenta de s'approcher de sa dague. Il sentit alors le froid envahir ses os, et la douleure. Criant, gesticulant, il tenta de ramper,jusqu'à se tenir devant sa main coupée. Tyrea s'en lêchait les babines. Il le saisit violemment et le retourna, l'obligeant à le regarder une dernière fois. Puis le noir.

Ses crocs vinrent lui arrcher des lambeaux de chair alos qu'il était vivant et put remercier les dieux de mourir avant ue son coeur ne soit extrait de sa poitrine. Le muscle fut ingurgité dans un gloussement répugnant, marquant la fin d'une vie.

« Hm.. j'ai l'impression d'avoir oublier quelque chose... mais oui! Mon arme n'est pas revenu à moi... Pff, c'est runes gnomiques ne sont vraiment pas fiables. »

Ainsi, Tyrea s'en alla retrouver Merbelth, et, ensemble, reprrent la route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
merbelth
Artiste - dessinatrice
Artiste - dessinatrice
avatar

Nombre de messages : 99
Alignement : chaotique bon
Xp - niveau : 885 xp 5 po
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Voyage   Mer 26 Nov 2008 - 21:59

La roublarde l'attendait avec un air impatient, voir irrité.

-"Je m'en sortait trés bien je te signale!""

Aprés avoir fais un tours complet autours du vampire elle reppris sur un ton bien plus posé, vus sa situation.

-".....tu pourrais me...remettre le bras.....je saurais pas le faire seule........tu....tu était vraiment obligé de les.....manger....?"


Elle attendait la machoire crispée, il allait lui faire mal c'était certain, ou pire lui laisser un bras hors d'usage...il était particuliérement insuportable des fois.......
Grossier, brutal, primivement agressif, un animal...


-"...cette nuit,....tu parlais d'une succube...dans ton sommeil, .................c serais bien....que tu me raconte ce dont tu te rappele...de ce...enfin.....comment....c'est arrivé.......de toute façon, on apas mal a marcher pas vrais.....?"

Elle levait un visage ni moqueur ni peste, attendant une réponse , qu'il ai envie de parler l'aurait étonnée, mais , être mort ne lui donnait pas une envie constante de silence....il avait forcément une histoire, .....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrea
Serviteur de Guismort
Serviteur de Guismort
avatar

Nombre de messages : 247
Classe : Paladin vampire
Alignement : loyal/mauvais
Xp - niveau : niv3/ 3775xp
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Voyage   Jeu 27 Nov 2008 - 0:16

Hmm, t'avais qu'à fermer les yeux si tu supporte le sang... Mais t'étais pas à moitier aveugle y a pas longtemps?

Demanda-t-il, sans une once de tristesse dans ses paroles. Tuer des innocents le drangeait, parfois. Cependant, les hommes qui les avaient ataqu méritaient leur sort. De tels déchets avaient le devoir de disparaître. Puis Merbelth lui demanda un service... encore.
Si elle avait put se remètre de sa cécité seule, elle pourrait sans doute réussir à se réemboiter l'épaule.

Tu veux... mon aide? Très drôle. Traine pas, je remplit ma gourde et on file. Si de tels guguses ont put nous retrouver, il ne serait pas étonnant d'en croiser d'autre.

Alors que la jeune femme tentait de se guerrir elle même, le vampire se pencha au dessus de corps décapité et insera sa gourde dans l'artère qui laissait encore s'échapper le précieux liquide. En peu de temps, le récipient commença à déborder et fut rangé. Il setourna vers Mebelth qui tentait encore de remboiter son épaule. « un vrai manchot, je vous jure ». Même s'il ne savait que faire untel prodige théoriquement, bien souvent, à la pratique, cela s'avérait bien plus difficile. Sans un bruit, il se glissa dans son dos, posant ses main encore tachés de sang sur ses épaule puis fit une brusque torsion. Un craquement se fit entendre, et il supposa qu'il avait réussit. Au pire, elle souffrirait un peu plus.

Reprenant la route des monts fumants, les deux voyageur finirent par sortir de la forêt, retrouvant les vastes plaines enneigés qui donnait sur des kilomètres. Contrairement à leur première journée, le ciel était voilé et tout semblait ploger dans les ténèbres. Cela ne gènait nullement le vampire qui avait thérité du don de clairvoyance dans la nuit. Or, tout le monde ne discposait de ce remarquable atout. Et aux pas lourd de la roublarde, tyrea devinait la difficulté de celle ci à se repérer.

Vint alors des questions. Encore et toujours, son passé venait le hanter. Tyrea se refsait habituellement à parler de ce genre de chose. Ses espoirs, la raison de son existence... tout devait rester secret pour qu'il puisse continuer à vivre.


Hmm... comme tu t'en doute, je n'ai pas toujours été ainsi. De mon ancienne vie, je ne puis rien te dire, car moi même je ne suis pas sur qu'il ne s'agisse que d'un songe.
Pour faire court, je te dirai que c'est cette sucube « ah!... ma douce... » qui es la cause de ma malédiction. Aujourd'hui, je vit... non, je survit dans ce pays, atendant des jours meilleurs... "auprès d'elle... "


Alors que le vampire semblait finaallement avoir eut l'envie de se confier, une douce mélopé envahit l'air. Intrigué, il se tut et bondit dans les cieux, voyant au loin un feu qui brillait au milieu de cette nuit sans étoile.


Il y a un camp là bas ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
merbelth
Artiste - dessinatrice
Artiste - dessinatrice
avatar

Nombre de messages : 99
Alignement : chaotique bon
Xp - niveau : 885 xp 5 po
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Voyage   Jeu 27 Nov 2008 - 21:30

Un camp!!!
Elle en avait l'eau a la bouche, leurs départ précipité de l'auberge , son repas régurgité avec grand peine....

Elle avait faim, et de préférence d'un bon repas chaud.
La salive lui montait a la bouche,ses yeux légérement vague tandis qu'elle songeait a d'éventuel créatures a 4 pattes embrochée et roties, arrosée de graisse .....

Des petits oignons frits, et quelques légumes frais rotis et croquant, du blés croustillant et du pains 8 céreal brun, encore tout chaud....

Puis tant qu'elle y était elle songeais aussi a y mettre de généreuse tranche de fromage de chévre au romarin!!!

Son ventre émit un gargouillis a faire trembler la montagne.


-"...Un camp....ils ont lairs nombreux???" et nourris?...

Son bras remis en place, elle se dirigea vers les dépouilles sanglante histoire de récupérer leurs éventuels bien, et surtout leurs manteaux quitte a ce qu'ils soint couvert de sang, sa propre blouse était devenue d'une inutilité évidente.

-"....Tu aurais pus faire ça proprement.......les taches ne partirons pas facilement........donc....tu es devenus vampire pour cette femme....succube...a cause d'elle???......mais avant........? tu ne te souviens donc de rien.....même d'un songe........?..."

Elle avait l'air foutrement agacée de découvrir des trous dans la veste longue , lucius ne fesait pas de mince dégat...

-"....Que sait tu d'elle au juste.....et.....comment vas tu la retrouver??"

Elle enfilait déja la veste, découpant les morceaux trop long qui pendaient.

-"Tu ne te sent pas comme, enchainé..? .....tu n'as donc aucun désirs propres, en dehors d'elle, .....Je donnerais tout pour avoir la liberté qui est la tienne, mais je ne voudrais pour rien au monde de ta vie ,ni passé ni présent ni ...futur...aucun souvenir .....



...tu ne te poses pas plus de questions...?



Les yeux du vampire semblat rageur, elle allait trop loin, il ne supportait pas qu'on parle d'elle, et encore moin qu'on la remettent en question, merbelth détournat les yeux consciente qu'avec lui tout pouvait dégénérer en une fraction de seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrea
Serviteur de Guismort
Serviteur de Guismort
avatar

Nombre de messages : 247
Classe : Paladin vampire
Alignement : loyal/mauvais
Xp - niveau : niv3/ 3775xp
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Voyage   Mer 21 Jan 2009 - 1:39

Aux questions de la roublarde, il ne put que soupirer. S'empêchant de perdre son sérieux, il s'avança vers elle. Devenu une habitude, leur regards se croisèrent, la conversation continua. Un air mélancolique marquant son visage, Tyrea tentait de se replonger dans son passé, mais rien n'y fait.

Tu sais, aujourd'hui je suis ce que je suis. Mon corps, à jamais souillé par cette... chose, n'ai plus que l'ombre de lui même. Mais tout abandonné pour un désir qui peut parêtre absurde à beaucoup de monde, tel fut mon choix. Je ne me considère pas comme stupide, peut être est-ce faux... Cependant je reste persuader d'avoir put prendre toute la mesure de ce « sacrifice ». Alors je ne regarde plus derrière, j'ai abandonné l'histoire, mon histoire. Il ne me reste plus qu'à marcher.

D'un ton plus joyeux, il se voulut rassurant, pencahnt légèrement la tête.

Et puis, mon chemin doit bien s'arrêter quelque part.

La roublarde le regardait encore. Elle semblait un peu contrariée et dut dessiner les courbes d'une femme avec les mains pour qu'il se remette à parler.

Ah oui... elle. Et bien que dire de plus. Je ne sait presque rien. Curieusement, je me souvient parfaitement de la douceur de sa peau, du son harmonieux de sa voie, de sa beauté... Que dire de plus.

Il leva les yeux vers le ciel, un sentiment de béhatitude ayant pris trône dans son esprit. Restant figé, le vampire ne tarda pas à redescendre sur terre, là où son enfer l'attendait.
Ensemble, ils reprirent la route vers le camp, là où un banquet les attendait, enfin, l'attendait.
Au milieu de la nuit, sur une dune blanche, deux ombres se levère. Les voyageurs purent les voir s'approcher furtivement, au début. La plus grande silhouette vint rapidement s'écraser lamentablement au sol tandis que diverses insultes se mirent à résonner dans l'immensité de la plaine. Septique, l'un d'eux dégaina une épée courte, s'avançant avec méfiance vers les inconnus.
Reprenons la scène pour savoir ce qui s'était réelement passer.
Cette nouvelle nuit avait dissimulée la lumière des astres avec un épais manteau nuageux. Sous cette ambiance, Merbelth ne put s'empêcher de lacher une plainte envers le manque de visibilité du à sa race. Voyant une nouvelle occasion de faire du tors, Tyrea ne put s'empêcher de faire remarquer à son autre que cela était normal pour une simple humaine. Entendant cela, la roublarde lui demanda ce qu'il sousentendait par « simple » humain. Et puis pourquoi humaine? A près tout, c'était une femme. C'est à se moment que le mort vivant se permit de prendre un air supérieur, prononçant les mots « stupide », « faible », « incapable », et tant d'autre qui lui semblait naturel... si seulement il se rappelait avoir été un humain parmi les espèces vivantes, bien que son égos refusait de le croire. A la fin de sa longue tirade, il posa les poings sur ses anches, et se mit à rire de sa voie inhumaine, levant la tête en signe de victoire.
C'est à ce moment précis qu'une tragédie se produit, un pied vagabond vint stopper la jambe du vampire. Pris par la pesanteur et la pente de la coline, il se mit à chuter lourdement, s'applatissant littéralement au sol.

Nous revoilà à notre point de départ. Sur ses garde, mais poussé par la curiosité il continua de s'approcher. Sur son visage, un crispement de terreur, illuminé par une faible lueure bleutée. Entre ses mains, l'un des pélerins avait sortit une immense arme parcurut d'élcair.
Reculant hâtivement, ce fut à son tour de trébucher, juste à temps pour éviter à Merbelth de perdre un bras ou une jambe.

L'attention détourné, Tyrea se demandai s'il allait diner plus tôt que prévu.


Dernière édition par Tyrea le Mar 3 Fév 2009 - 23:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
merbelth
Artiste - dessinatrice
Artiste - dessinatrice
avatar

Nombre de messages : 99
Alignement : chaotique bon
Xp - niveau : 885 xp 5 po
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Voyage   Mar 3 Fév 2009 - 21:59

"hrp- j'ai presque rien compris, qui fais quoi a qui la??]

La faible lumiére bleutée lui suffis pour se mouvoir avec aisance;
Bon peut être que la colére et la vexation due a la longue et pénible tirade egocentrique du vampire lui avait donné l'energie et l'attention qui lui avait jusqu'alors fais default, que ce sois du a sa nochalence ou par force des choses.

Quoi qu'il ens sois, personne ne pus mettre la main, ou le pied, sur elle.
Avec l'agilité d'un chat de gouttiére aguéris, elle fit plusieur entrechat avant de prendre la parole d'une voix ou perçais l'arrogance ,uniquement pour tyrea a vrais dire, elle n'était

que trop heureuse d'être debout quand lui broutai l'herbe et la caillasse....


-"Et bien reléve toi donc........j'ai une drole de vision de toi vus d'ici, tu ne m'as jamais semblé aussi petit, .........et vus d'ici je dirais que tu devrais manger moin......hehe..........tu as un postérieur trés féminin tu sais, de belle courbe mon oiseaux de nuit..hehehe......

OLAh OLAH........approcher pas vous la.........je vous ai a l'oeil moi.........

Je vous déconseille aussi ma copine, elle est pas commode, surtout quand on la fais tomber a terre......

pas vrais charlotte?

hehehhee.....

OLAH OLAH, doucement............vous allez me faire mal, pourquoi cette agressivité......pas moyen d'être en paix sur une colline avec sa douce ici...pas vrais charlotte, juste quand on avais un peut d'intimité....pas vrais ma quiche?


Merbelth emet un soupir presque convaincan tout en donnant uen bonne claque au cul de tyrea .
S'éloignant aussitot comme si il avait la peste, elle se décide a sortir ses lames sa postures passant rapidement de "la pequenaude en balade" a "la roublarde sur la défensive".
S'éloignant a distance respectable de ses adversaires, la roublarde regarde du coin de l'oeil la situation pour tyrea, et son éventuelle colére .



-" charlotte.........avoue qu'ils te plaisent, surtout le petit gros tonsuré..............tu as toujours aimé les hommes d'église..............oh que vois je......un peut de.....je ne dirais pas couleur.....non....c'est.....enfin......................tu rougis charlotte???........hehehahahahaaa........je vais me pisser dessu....."

un ange passe

-".......oh ça vas..ça vas...........AIE.....TYREA!!!.......aie aie aie...ça vas ça vas, tu n'est pas grosse, et tu n'es pas une charlotte........aie aie.......aie...."

Le vampire lui tordait le bras dans le dos , bien plus divertis par ses miaulement souffreteux que part les deux étrangers, il du a regret abandonner sa petite vengeance perfide, aprés tout il aurait le temp plus tard de lui faire ravalé ses insultes, la...il avait d'autre soucis, si toutefois, il existait de réel soucis pour lui...
Il semblai a nouveaux pensif, quand une pierre lui percuta le dos, la roublarde fesait déja demis tours dans un rire paniqué, oui elle frappaiy par derriére et visait trés mal, de plus cela etait suivit d'élan de couardise......



Les étrangers regardaient la scéne les maisn crispées sur leurs armes, le plus jeune bléme, s'était visiblement uriné dessu..


-"...oh.....haha....dingue ça.......les cailloux....olhalah, fais attention avec la pente, y en as qui roule apparement..........puis hop ils cogne dur hein..haha.........fais attention hein...haha.....hm...."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les gens du voyage
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne
» La fin d'un voyage [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Garkam, Forum Rpg :: Les Alentours :: La Plaine Gelée-
Sauter vers: