AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 les affaires sont les affaires

Aller en bas 
AuteurMessage
Modamar
Ratier
Ratier
avatar

Nombre de messages : 379
Classe : Assassin
Alignement : Chaotique mauvais ( Mj sadique grrr )
Xp - niveau : 5255xps/lvl3
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: les affaires sont les affaires   Jeu 26 Juil 2007 - 23:10

Modamar n'avait pas placé son établissement à côté du cimetière de façon totalement innocente mais avant d'aller embêter le fossoyeur avec ses propositions de contrats déjà tout rédigé par l'excellente main de Foc, il avait eu l'idée brillante de faire un tour à la prison de Néolias pour savoir si un accord ne pouvait être effectué avec ces derniers. A vrai dire la boutique n'avait pas encore de client et on ne s'attendait pas encore à la rupture de stocke mais en plus d'être prévoyant le Carnophage devait trouver un moyen de subvenir à des besoins autres sans attirer trop de soupçons. Bien sur il était risqué de s'aventurer dans la caserne, si près de tous ces miliciens qui payeraient chère pour le voir croupir dans une cellule s'ils savaient certaines choses le concernant. Heureusement pour lui il n'avait presque rien à craindre. Premièrement les évènement qui faisaient de lui un criminel commençaient sérieusement à dater et pouvaient très bien avoir été oublié. Secondement beaucoup le croyaient certainement mort après sa longue absence et enfin le simple fait qu'il porte des vêtements le rendait parfaitement méconnaissable. En outre Hoc était avec lui et il n'aurait pas à parler, il se contenterait de porter les affaires de son talentueux vendeur tout en se faisant passer pour son larbin. Seul les rats qui l'accompagnaient pouvaient le trahir mais le massacre de rongeur qu'ils avaient opéré dans la boutique avait quasiment vidé le campement de cette vermine et seule un ou deux individus tout au plus risquaient de le suivre, ce qu'il était aisé de faire passer pour un animal de compagnie.

Bien sur leur entrée dans le bâtiment de la milice ne peut ne pas être remarquée et à peine eurent-t-il fait quelques pas dans le bâtiment que tous les regards ou presque étaient tournés vers eux. Modamar Ne put retenir un léger rictus de méfiance mais Hoc était parfaitement sur de lui. Il affichait son éternel sourire d'une rare légèreté, un peu rêveur mais oh combien traitre. Hoc était tout sauf un rêveur. Il usait de sa beauté naturel avec intelligence ce qui lui donnait un pouvoir de persuasion qu'il était difficile d'avoir sans plaquer une arme tranchante sur la gorge de son interlocuteur. Il s'approcha d'un milicien et engagea un dialogue qu'on ne pouvait détourner
:


"Bonjour l'ami, je suis le gérant de la Boutique Aspic 2000 qui vient d'ouvrir dans le quartier Nord, je voudrais parler affaire avec le maitre des lieux, savez vous où je pourrais le trouver et si il est enclin à accéder à ma requête? Je ne voudrais pas vous presser mais mon temps est précieux..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soldat
PnJ soldat
PnJ soldat
avatar

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: les affaires sont les affaires   Ven 27 Juil 2007 - 12:34



Adolf, jeune miliciens dernièrement recruté, venait de terminer son tour de garde. Fatigué, il était décidé a aller se reposer chez lui, en compagnie de sa jeune soeur. A présent que sa mère, elle aussi, venait de mourrir d'obscure raison, il se devait de proteger sa soeur cadette, et de travailler pour lui offrir la meilleure vie possible. Alors qu'il allait rentrer chez lui, l'Humain rencontrat au passage, un civil, suivis de son domestique. il les examina en détail un instant : le domestique était hideux, il n'y avait aucun mot pour le designer plus en détail. Cepandant, l'homme a coté de lui, sans doute son maître, était bien différent de lui. Ses traits étaient fin, son visage agréable a regarder. l'homme cherachait apparement quelquechose. Il s'adressa a Adolf, sans doute parce qu'il était le milicien le plus proche d'eux. le milicien répondis, étonné, car il n'avais jamais entendu parlé de cette boutique, d'un autre coté, elle était apparemment récente.

"Escusez moi, messires, le capitaine de la milice n'est sans doute pas disponnible pour des raisons ..euh... confidentielles.. Cepandant, je peux vous amener dans le bureau d'un sergent."

_________________
Pnj soldat
Représente les soldats entièrement dévoués à leur royaume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modamar
Ratier
Ratier
avatar

Nombre de messages : 379
Classe : Assassin
Alignement : Chaotique mauvais ( Mj sadique grrr )
Xp - niveau : 5255xps/lvl3
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: les affaires sont les affaires   Ven 27 Juil 2007 - 13:04

"raisons... euh confidentielles" il n'en fallut pas plus pour arracher aux deux visiteurs un légers sourire tinté d'ironie. Sur le visage de Hoc cela passa plus pour de la complaisance qu'autre chose. La milice dans son état général cachait assez mal son jeu, et sa misère. Ou peut-être était ce une feinte... Contrairement au carnophage Hoc ne s'attarda pas sur ces quelques réflexions, lui au moins n'était pas recherché, pas encore, il n'avait pas à se soucier de la milice.
Juste avant de répondre un sourire chaleureux illumina le visage de Hoc qui devait certainement mépriser cet homme.


"Cela nous conviendra parfaitement, je suis sur que je pourrais traiter avec un sergent en l'indisponibilité du capitaine de la milice aussi bien qu'avec ce dernier. Je vous serais fort aise de nous mener à lui dans les plus brefs délais"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soldat
PnJ soldat
PnJ soldat
avatar

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: les affaires sont les affaires   Ven 27 Juil 2007 - 13:47

Le jeune Adolf n'avait même pas remarqué, que dis-je, n’avait même pas eu le simple soupçon que les pensées du gérant n’étaient autres qu’ironie et mépris à son égard. Il se dirigea vers une porte, au fond de la salle, et fit un signe pour demander aux deux visiteurs qu’on le suive. Après les avoir fait traversé un ou deux couloir, il s’arrêtât devant une porte, ou une petite plaque de fer gravée indiquait « Sergent en chef Malord ». Le jeune milicien toqua a la porte, et une voix forte est apparemment sévère répondis d’entrer. Adolf s’exécutât, il ouvrit la porte et laissât passer en premier les deux hommes, simple signe de courtoisie.



Adolf, que l'on pouvais facilement soupçoné apeuré par le sergent Malord, refermat la porte derrière eux et repartit sans doute

Ils tombèrent face à un humain, de haute stature, au visage constellée de cicatrice. Son armure, bien qu’impeccablement nettoyée, était recouverte de gnons et de fêlures. C’était sans aucun doute un vétéran de la guerre. Malord devait faire partit de ses militaires a cheval sur le règlement et très peu sociables, qui n’étaient de bon chef que lors d’une bataille. Il était assis derrière son bureau. Un siège se trouvait en face de lui. Il regardât d’un œil noir les deux hommes puis dis, sans même les inviter a s’asseoir, ou sans aucun autre signe de politesse :


« Sergent Malord, qui êtes vous et que me voulez vous ? »

_________________
Pnj soldat
Représente les soldats entièrement dévoués à leur royaume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modamar
Ratier
Ratier
avatar

Nombre de messages : 379
Classe : Assassin
Alignement : Chaotique mauvais ( Mj sadique grrr )
Xp - niveau : 5255xps/lvl3
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: les affaires sont les affaires   Ven 27 Juil 2007 - 14:24

Ils ne pouvaient pas tomber sur pire que ça. L'homme était tout sauf diplomate et dés les premières impressions on avait la conviction que son archaïsme serait tout simplement fatal à cet entretient. Malgré toute son appréhension Hoc s'efforça de ne pas avoir l'aire intimidé, chose que ses talents de comédiens rendirent aisé. Modamar qui suivait et qui fit tout juste attention à la phrase de bienvenue du Sergent se contenta d'observer la salle sans croiser la moindre fois le regard du milicien. Jouer le larbin n'était pas trop difficile pour l'instant, en vérité il n'aurait pas aimé devoir parlementer lui même avec Mister Malord.

"Bonjours, Sergent."

D'amblé Hoc avait adopté un ton ferme sans être menaçant ni même austère, il se contentait de s'adapter à un contexte donné, aussi il ne prit pas même la peine de s'assoir et ne laissa paraitre aucun signe de négligence.


"Je suis le gérant de la société Aspic 2000 et je viens passer un marcher avec vous. Un marcher concernant vos condamnés à mort. Il se trouve que notre entreprise a un besoins de cadavre frais, j'entends par là que les déchet putréfiés qui croupissent déjà dans les cimetières qu'un accord passé avec la famille des défunts et avec le fossoyeur nous autoriserait à déterrer ne conviennent qu'en partie à nos besoins."

Il marqua une pause s'attendant à ce que le Sergent qui n'avait bronché n'ait pas bien suivit. En réalité il espérait qu'il ne comprenne pas tout cela faciliterait sa tâche.

"En effet voyez vous quand la mort remonte à moins d'une heure nous pouvons très facilement traiter le corps pour empêcher la putréfaction qui nuit souvent à la réalisation des oeuvres, sans compter les désagréments dus à l'odeur et aux mouches et aux maladies et enfin bon je ne vous ferais pas un dessin n'est ce pas vous avez compris l'objet de ma visite, vos condamnés à mort sont une matière première qu'on trouve difficilement de façon légale sur le marché et puisque nous refusons d'entrer en conflit avec la loi je tiens à les récupérer. Non je sais ce que vous allez dire mais ne me parlez pas de morale! Ces hommes sont des détritus, s'il sont condamnés à mort ce n'est pas pour rien, pensez bien, d'un coté nous avons un rôle de prévention que vous pouvez aisément exploiter ! Bien sur nous ne vous délesterons pas de leurs cadavre gratuitement, nous vous proposons de vous fournir régulièrement des informations sur les criminels que nous croiserons, et nous en croiserons soyez en certains, vous n'avez qu'à signer là et bientôt plus un seul homme n'osera se dresser contre l'état !"

Hoc avait sortit un parchemin écrit en tout petit qui énonçait les différentes clauses du contrats pour la plupart déjà mentionnées par l'orateur. Un cadre en bas n'attendait qu'une signature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soldat
PnJ soldat
PnJ soldat
avatar

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: les affaires sont les affaires   Ven 27 Juil 2007 - 15:30

Le sergent en restât figé de stupéfaction : Oser venir lui demander cela, à lui ! Apparemment, ils étaient tombés sur le mauvais sergent. En effet, Malord était un homme droit, attaché aux traditions, et même si ses hommes avaient commis un acte irréparable, leur condition d’homme leur impose des funérailles. Essayant de garder son calme, chose très difficile pour lui, Malord posa ses mains a plat contre son bureau, comme s’il s’apprêtait a ce lever, et repris, d’une voix anormalement gentille :

« Donc, pour simplifier, vous voulez vous servir de cadavres de condamnés a mort, pour votre propre profit, en l’échange de quelques informations sur des vauriens, mais POUR QUI VOUS PRENEZ VOUS ! »

Cette fois, le militaire avait bien perdu le contrôle de ses paroles, laissant libre cours a sa colère. Le milicien tapât des point sur on bureau, debout devant celui-ci a présent, ne se rendant même pas compte qu’il s’était mis a Hurler


« Comment OSEZ vous vous montrer devant un MILICIEN en lui demandant un TEL TRAITER ! C’est TOUT BONNEMENT scandaleux ! Sortez ! SORTEZ DE MON BUREAU !!

_________________
Pnj soldat
Représente les soldats entièrement dévoués à leur royaume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modamar
Ratier
Ratier
avatar

Nombre de messages : 379
Classe : Assassin
Alignement : Chaotique mauvais ( Mj sadique grrr )
Xp - niveau : 5255xps/lvl3
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: les affaires sont les affaires   Ven 27 Juil 2007 - 15:49

Voyant éclater la colère du Sergent Modamar se mit sur ses garde et se reteint tout juste de sortir sa dague, seul l'incroyable sang froid de son vendeur lui permit de ne pas commettre l'erreur irréparable et après un instant de tension la voix inaltérée de Hoc le délia de ses craintes.
Le Sergent en réalité aurait dut demander "pour qui me prenez vous" question dont la réponse sincère aurait été un outrage criminel. D'ailleurs sa réaction n'était que trop prévisible, ils avaient joué, maintenant il serait très difficile de rattraper le tir. Hoc esquissa un début de pas vers la porte en attendant que le sergent se calme, puis ne pouvant contenir son mépris il lui lança aimablement un:


"Je comprend parfaitement votre réaction, elle est parfaitement humaine et il n'est pas donné à tout le monde d'être suffisamment ouvert d'esprit ou même en phase avec son propre temps pour adhérer... "

Modamar qui n'avait pas jugé utile d'attendre plus longtemps avait déjà ouvert la porte.

"Aussi je vous souhaite une bonne journée et de la réussite dans la traque des criminels, je veux que vous sachiez que malgré votre comportement à la limite de l'indécence nous vous aiderons car nous aimons notre patrie"

Cette fois s'en était trop Modamar saisit son vendeur par le bras et le tira hors de la pièce en jurant dans sa barbe ( expression il n'a pas de barbe ) avant que le sergent ne ferme la porte derrière eux Hoc réussi à ajouter à la volée:

"L'art justifie les moyens !"

Maxime qui sans en avoir l'aire deviendrait sous peu le mot d'ordre de l'entreprise. En attendant les deux artistes sortaient en vitesse de la caserne sous les yeux écarquillés de plusieurs miliciens qui ne comprenaient pas grand chose à la scène. Les hurlement du Sergent avaient dut ameuter toute la caserne mais il était hors de question de rester plus longtemps pour s'en assurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nim
Admin barbu - Maître de l'arène
Admin barbu - Maître de l'arène
avatar

Nombre de messages : 2636
Age : 27
Classe : Gladiateur
Alignement : Chaotique-Neutre
Xp - niveau : 34 910xp, lvl8, 160 000po
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: les affaires sont les affaires   Sam 28 Juil 2007 - 13:09

+60 modam
+60 pour la personne derrière le pnj
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les affaires sont les affaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
les affaires sont les affaires
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les affaires sont les affaires [ Gaspard ]
» Les affaires sont les affaires [Cléophas]
» Meurtre et faux procès [PV Oni]
» Un Bernier nommé ministre des affaires étrangères
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Garkam, Forum Rpg :: Neolias :: Neolias - Le Centre :: Caserne :: Aile Sud, la milice :: La salle principal-
Sauter vers: